Publié le: 18/12/2018 @ 19:41:18: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitLe président américain Donald Trump a une nouvelle fois accusé mardi les géants de l'internet de faire preuve de partialité en faveur de ses adversaires démocrates. « Facebook, Twitter et Google sont tellement favorables aux démocrates, c'est ridicule ! », a-t-il tweeté, une semaine après le témoignage devant le Congrès du patron de Google, Sundar Pichai, qui a vigoureusement rejeté ces accusations. Si les dirigeants de ces groupes technologiques ont, pour beaucoup, historiquement plutôt affiché des sympathies démocrates, il y a peu d'indices suggérant que Google, pour des raisons politiques, fausse les résultats de recherche, selon des spécialistes des technologies.

Le locataire de la Maison-Blanche s'en est en particulier pris à Twitter, qui, selon lui, a fait en sorte qu'il soit plus difficile de s'abonner à son compte @realDonaldTrump qui totalise un peu plus de 56 millions d'abonnés. « Ils ont retiré de nombreux noms et fortement ralenti le niveau et la vitesse de l'augmentation », a-t-il poursuivi. « Ils n'ont rien reconnu et rien fait ! », a encore écrit le président qui suit, semble-t-il, de très près l'évolution du nombre de ses abonnés.
Envoyer une nouvelle à un ami
Sujet:
Email:
Texte:
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?