Publié le: 04/10/2018 @ 19:49:45: Par Nic007  Dans "Sécurité "
SécuritéLa Grande-Bretagne et les Pays-Bas ont accusé jeudi la Russie d’avoir mené des cyberattaques au niveau mondial pour affaiblir les démocraties occidentales. Le gouvernement néerlandais a notamment reproché à Moscou d’avoir tenté de s’en prendre cette année à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), dont le siège est à La Haye. Ces attaques ont touché un large éventail d’événements et secteurs, allant d’instances sportives à l’élection présidentielle américaine de 2016, écrit le gouvernement britannique dans un rapport basé sur les travaux de son Centre national de sécurité informatique (NCSC) et rendu public jeudi.

Le ministère russe des Affaires étrangères a rejeté ces accusations et dénoncé une “campagne de désinformation” visant à nuire à la Russie, rapporte l’agence Tass. Maria Zakharova, porte-parole du ministère, a ironisé sur la “riche imagination” des Britanniques et a dénoncé un “cocktail (d’accusations) au parfum diabolique”. Moscou a également jugé “absurdes” les accusations néerlandaises, rapporte l’agence de presse RIA. “Il n’y a eu aucune attaque”, a dit une source au ministère russe des Affaires étrangères. “Nous faisons partie des structures (de l’OIAC), nous avons accès à tout, pourquoi donc voudrions-nous les pirater ? C’est encore une absurdité.”
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?