Publié le: 10/04/2018 @ 19:02:18: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitUn groupe de 50 opposants, blogueurs et défenseurs des droits de l'homme au Vietnam ont écrit une lettre ouverte à Mark Zuckerberg accusant Facebook de collusion avec le régime autoritaire vietnamien dans sa chasse aux voix discordantes. La lettre, envoyée lundi soir, déplore une hausse des «suspensions de comptes et de suppressions de contenus» depuis 2017. L'année dernière, le régime communiste vietnamien avait annoncé que Facebook avait accepté de retirer des contenus violant la législation locale, dont des fausses informations et des comptes sous de faux noms, mais sans mention explicite de contenus anti-régime.

"Il semble qu'après cet accord de coordination avec un gouvernement connu pour empêcher l'expression en ligne et pour jeter en prison les militants, la suspension de comptes n'a fait qu'augmenter", poursuivent les 50 signataires. Plusieurs comptes Facebook ont notamment été fermés lors d'un important procès de dissidents à Hanoï la semaine dernière, accusent les militants. Le Vietnam s'est doté l'an dernier d'un département fort de 10 000 employés, sous l'égide de l'armée, destiné à traquer les "vues fausses" sur les réseaux sociaux. Contrairement à la Chine, le Vietnam n'a pas mis en place de système de pare-feu pour bloquer l'accès aux réseaux sociaux, mais Facebook est parfois inaccessible, en cas de manifestation ou de procès de dissident.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?