Publié le: 14/06/2019 @ 20:52:51: Par Nic007  Dans "Navigateurs "
NavigateursPlus de dix ans se sont écoulés depuis que Chrome a implémenté la possibilité d’ajouter des extensions . Depuis lors, l'univers des add-ons pour le navigateur le plus populaire au monde a pris de l'ampleur, offrant des façons très différentes de naviguer sur le Web. Parallèlement, Google tente de rester fidèle à l'esprit du projet Chromium : garder l'expérience utilisateur en sécurité et protégée. Au cours des derniers mois, diverses initiatives ont été lancées pour lutter contre l’abus des extensions et en rendre le fonctionnement plus transparent. De cette manière, il a été possible de réduire de 89% la part d'installations d'extension malveillantes depuis le début de l'année dernière. Cependant, tous ces travaux doivent également être accompagnés d’une révision de la plate-forme.

Avec l'API Web Request actuelle, une extension peut afficher toutes les informations contenues dans une page pour bloquer même une partie de celle-ci. Avec la nouvelle API Declarative Net Request, l'outil permettra à la même opération d'éviter de partager des informations personnelles inutiles . Cette opération permettra également de réduire les temps de chargement de chaque page, limitant et donc accélérant l'échange de données. Cette nouveauté, évidemment, interfère avec certaines extensions - en particulier celles spécialisées dans le blocage des publicités - bien que ce ne soit pas son objectif direct. C'est pourquoi Google invite les développeurs de ces applications à les adapter aux nouvelles API.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?