Publié le: 05/08/2021 @ 20:11:12: Par Nic007 Dans "Social"
SocialWhatsApp utilise depuis des années un système de cryptage de bout en bout : cela signifie que personne , y compris Facebook, ne peut lire les messages échangés via sa plateforme. Une solution certes pour protéger la vie privée de ses utilisateurs, mais hostile à la collecte de données à des fins publicitaires que le géant des réseaux sociaux pourrait autrement effectuer. Ou peut être pas? Selon un rapport de The Information , Facebook aurait engagé un groupe d'universitaires en intelligence artificielle pour trouver un moyen d' extraire des données même à partir de messages cryptés, sans les décrypter ; des données qui, dit-on (et ce n'est pas difficile à croire), seraient utilisées à des fins publicitaires. Ou, alternativement, il peut y avoir un moyen de crypter les données des utilisateurs sans compromettre le ciblage publicitaire. En pratique, on parle d'une application de cryptographie homomorphe , une technique qui permet encore d'effectuer des opérations mathématiques sur des messages chiffrés, afin d'obtenir des données, même sans déchiffrer celles d'origine.

Microsoft, Amazon et Google travailleraient sur quelque chose de similaire, juste pour préciser que Facebook ne fait certainement rien que ses rivaux n'essayeraient pas aussi bien. En tout cas, il n'y a rien de concret pour le moment, et il pourrait encore s'écouler des années avant une application pratique, qui ne manquerait certainement pas d'être discutée et dont on reparlerait donc certainement.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be - © 2002-2021 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?