Publié le: 23/06/2020 @ 20:18:49: Par Nic007  Dans "Apple "
AppleLa WWDC de cette année représente vraiment la fin d'une ère: comme prévu ces derniers mois, l'équipe Apple a officiellement annoncé qu'à l'avenir, les Mac n'utiliseront plus de processeurs Intel , mais des puces construites en interne sur la base de l'architecture ARM , SoC ( System on a Chip ) très similaire à ceux montés sur iPhone et iPad. Cela permettra aux applications iOS de s'exécuter en mode natif . Ce n'est pas la première fois qu'Apple change l'architecture sur laquelle reposent ses ordinateurs. Les premiers ordinateurs de la pomme, comme les célèbres Lisa et Macintosh, utilisaient des puces de la famille Motorola 68000 ; puis, en 1995, Apple est passé à l'utilisation de processeurs PowerPC (architecture née d'une alliance Apple-IBM-Motorola). Enfin, en 2005, l'architecture Intel x86 a été adoptée, qui accompagne les ordinateurs Apple à ce jour. Le premier Mac avec Apple Silicon - c'est le nom de la marque - arrivera à la fin de l'année et, selon Tim Cook, la transition vers les puces ARM devrait durer deux ans. Dans tous les cas, Apple continuera à prendre en charge les Mac avec Intel pendant longtemps, à tel point qu'il existe encore de nouveaux modèles avec processeurs x86, qui seront annoncés prochainement.

Selon ce qui a été déclaré par Apple, la réalisation indépendante de ses processeurs permettra aux Mac de maximiser les performances, tout en maintenant une faible consommation. Le passage à la puce ARM est un changement historique, qui apportera de grands avantages mais aussi de gros problèmes. Les Mac pourront exécuter nativement des applications pour iOS, Apple aura encore plus de contrôle sur le matériel et il y aura également des avantages en termes économiques : la production des puces entraînera également des économies substantielles pour la société Cupertino. En revanche, tous les logiciels pour macOS devront être convertis: selon ce qui a été déclaré, le processus de transition sera relativement simple, au point que selon Craig Federighi "la plupart des développeurs ne prendront que quelques jours". Certains des logiciels les plus importants pour le travail ont déjà été convertis: la suite Microsoft Office est prête pour les nouveaux Mac avec Apple Silicon (PowePoint utilise même le système de rendu d'Apple, Metal) et, surtout, le logiciel Adobe est prêt , y compris Lightroom et Photoshop, présentés lors de la présentation. Bien sûr, tous les logiciels fabriqués par Apple sont déjà compatibles avec les Mac ARM. Enfin, même les logiciels qui ne seront pas convertis par les développeurs continueront de fonctionner (au moins pendant un certain temps) grâce à Rosetta 2 . Tout comme cela s'est produit pour Rosetta, qui a facilité la transition de PowerPC à Intel, Rosetta 2 est un outil - inclus dans le nouveau macOS Big Sur - qui vous permettra d'exécuter des applications développées pour Intel, en les «convertissant automatiquement» au moment de l'installation. C'est évidemment un processus qui aura des limites, mais qui servira aussi à boucher quelques trous dans les premières années de transition.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be  - © 2002-2020 Akretio SPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?