Publié le: 10/05/2019 @ 19:37:01: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitLa France plaide pour une "responsabilisation" des réseaux sociaux à travers une nouvelle régulation leur imposant une plus grande transparence sur les moyens mis en oeuvre pour lutter contre les contenus haineux sous peine de sanctions financières, selon un rapport que Reuters a pu consulter. Sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, qui a rencontré le directeur général de Facebook Mark Zuckerberg aujourd'hui, Paris veut être aux avant-postes dans l’élaboration d’une régulation européenne de l’économie numérique qui constituerait une troisième voie entre le laisser-faire américain et la "surrégulation" chinoise.

Le rapport publié ce vendredi tire les conclusions de l’immersion pendant plusieurs mois d’une dizaine d’experts français dans les arcanes de Facebook en France et à l’étranger, un test inédit décidé après une première rencontre entre le fondateur de Facebook et le chef de l’Etat il y a un an. Il recommande de fixer des “obligations de moyens” aux principales plateformes mondiales, sur le modèle de la régulation appliquée aux banques, en leur imposant de faire la transparence sur les outils mis en place, sous peine de sanctions. La mise en oeuvre serait confiée à une autorité administrative indépendante, vraisemblablement le Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui aurait un droit de regard, en particulier sur les algorithmes utilisés notamment par Facebook et Twitter, et qui pourrait prononcer des amendes. En revanche, ce régulateur n’aurait pas vocation à se substituer aux plateformes dans leur travail de modération des contenus.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?