Publié le: 03/10/2018 @ 21:46:32: Par Nic007  Dans "Apple "
AppleLe PDG d'Apple Tim Cook a assuré mardi que les autorités chinoises ne pouvaient pas accéder aux données de ses utilisateurs, même s'il a des serveurs dans ce pays, des soupçons exprimés de façon récurrente concernant les groupes technologiques présents en Chine. "Certains pays, comme la Chine, exigent que les données de leurs citoyens restent en Chine", a observé le dirigeant dans un entretien filmé au site Vice News. De plus, a-t-il expliqué, Pékin demande, "si l'on veut proposer un service de +cloud+, un permis. Et pour avoir un permis, il faut être une entreprise (chinoise). Donc nous avons travaillé avec une compagnie chinoise pour proposer iCloud, mais les clés (...) sont à nous".

Tim Cook ajoute que les informations sont de toute façon cryptées et qu'il n'est "pas plus facile d'obtenir des données" dans un pays plutôt que dans un autre. Interrogé sur la récente faille de sécurité révélée par Facebook, Tim Cook en a profité une nouvelle fois pour se poser en champion des données personnelles. "Notre business n'est pas de construire un profil détaillé de vous", a assuré M. Cook, ajoutant que dès la conception du produit, "notre défi est de récolter le moins possible (de données) sur vous. Et quand nous en avons, nous (...) les cryptons", a-t-il insisté. "Nous ne lisons pas vos messages", a dit encore le patron du fabricant de l'iPhone. Il a aussi estimé qu'une forme de régulation du secteur, que certains élus et associations appellent de leurs voeux concernant Google ou Facebook, pourrait être nécessaire.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?