Bosch continue d'investir en Belgique
Publié le 12/06/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Anderlecht – Bosch, le premier fournisseur mondial de technologies et de services, a achevé l'exercice 2018 en Belgique avec un chiffre d'affaires consolidé de 812 millions d'euros. « Bosch en Belgique a mené à bien un certain nombre de projets remarquables l'an passé malgré une situation de marché difficile », déclare Heiko Carrie, Président de Bosch France-Benelux. Robert Bosch Produktie S.A. à Tirlemont a reçu le titre Factory of the Future et Bosch Rexroth a été l'une des premières entreprises à rejoindre l’initiative Smart Factory Benelux de Flanders Make. « Nous continuons à investir dans nos sites et dans nos collaborateurs afin de stimuler le développement de nouveaux produits et solutions », explique Heiko Carrie. Bosch a investi 7,9 millions d'euros en Belgique en 2018. « L’entreprise s’attend à ce que les résultats de cette année dépassent légèrement ceux de 2018 malgré les conditions difficiles », ajoute Heiko Carrie.

Bosch en Belgique compte environ 1 500 associés en Belgique, et attache de l’importance à la formation de ceux-ci. Un certain nombre de projets donnent aux collaborateurs le temps et l'espace nécessaires pour développer de nouvelles initiatives. Bosch Thermotechnologie à Malines a par exemple lancé la campagne #TodayIAm, qui permet à deux travailleurs d’échanger leur poste pendant une journée et ainsi de mieux se connaître et d’apprécier leurs tâches respectives. Chez Robert Bosch Produktie S.A. à Tirlemont, les collaborateurs ont la possibilité de travailler plusieurs heures par semaine sur de nouveaux projets

« Je suis également fier de la toute nouvelle académie de Bosch Climate et Buderus à Malines. Les installateurs peuvent y suivre des formations sur les derniers produits et tendances du secteur de la technologie thermique », déclare Heiko Carrie. Bosch possède également un centre de formation automobile à Anderlecht destiné aux mécaniciens désireux de suivre des formations. Il s’agit du deuxième centre de formation Bosch en Belgique.
Développement des secteurs d'activité de Bosch

Le secteur d'activité Solutions pour la mobilité reste un acteur important sur le marché belge mais a enregistré un léger recul en 2018. Robert Bosch Produktie S.A. à Tirlemont a reçu le titre de Factory of the Future. Agoria et Sirris décernent chaque année ce prix à des entreprises industrielles basées en Belgique qui obtiennent des résultats remarquables grâce à des transformations stratégiques de leurs usines. Ces quatre dernières années, Bosch à Tirlemont a investi 24 millions d'euros dans sa transformation en une usine moderne, où de nouvelles lignes de production et des applications informatiques innovantes aident les associés dans leurs tâches quotidiennes. Outre les essuie-glaces et les bras d'essuie-glace, Robert Bosch Produktie S.A. souhaite aussi développer et proposer des produits et services pour d'autres marchés, comme le mélange et l’extrusion de caoutchouc, la transformation des métaux, les solutions de laquage et l’assemblage. Le caoutchouc du nettoyeur de vitres sans fil GlassVAC s’inspire ainsi des compétences existantes du secteur automobile.

Les ventes de vélos électriques continuent d'augmenter en Belgique : 45 % des cyclistes belges utilisent un vélo électrique. Nombre de ces vélos électriques sont équipés d'un système eBike de Bosch. La division Automotive Aftermarket continue d'occuper une position forte sur le marché belge. Le réseau de garages indépendants Bosch Car Service a repris sa croissance et comptait 150 membres début 2019. Le réseau de garages AutoCrew continue également de se développer et compte désormais 70 garages affiliés.

Le secteur d'activité Techniques industrielles a enregistré de bons résultats en 2018. Bosch Rexroth S.A. à Bruxelles se concentre de plus en plus sur les projets Industrie 4.0. Flanders Make (le centre de recherche stratégique pour l'industrie manufacturière) a présenté l'initiative Smart Factory Benelux sur le salon de l'automatisation industrielle Indumation qui s’est tenu en février 2019. Bosch Rexroth a participé à la création de la première usine de démonstration, qui a été présentée sur ce salon. L’Industrie 4.0 devient aussi progressivement une réalité dans le domaine de l'hydraulique. Bosch Rexroth a développé une unité hydraulique ‘plug-and-play’, appelée CytroBox, dans laquelle le système pompe/moteur et le boîtier électrique sont combinés dans un seul coffret. La CytroBox permet non seulement des économies d'énergie pouvant aller de 60 à 80%, mais est également le lien entre l'hydraulique et l'Industrie 4.0.

Enfin, Bosch Rexroth fournit le système hydraulique et la commande de la nouvelle grue SGC250 de Sarens. Cette grue est la plus grande au monde et peut soulever 2 000 tonnes sur 100 mètres en un seul mouvement.

Le secteur d'activité Biens de consommation a été confronté à une situation marché difficile en 2018. La division Power Tools de Bosch a présenté un système révolutionnaire en deux parties permettant de changer les accessoires des meuleuses d'angle d’un seul clic, le X-LOCK. Bosch élargit également sa gamme d'outils sans fil, aussi bien pour les professionnels que pour les bricoleurs. Pour les outils professionnels, l’entreprise s'appuie sur les batteries ProCore18V extrêmement puissantes. Avec le système ‘Bosch Power for ALL’, de nombreux outils de la même classe de tension peuvent être utilisés avec la même batterie. Ce système peut également servir pour les outils de jardin et même pour un certain nombre d'appareils ménagers.

BSH Home Appliances S.A. lance de plus en plus d'appareils intelligents, dont le lave-linge iDOS. i-DOS est le système de dosage automatique intelligent de Bosch : il pèse la quantité de linge et scanne le type de tissu, tandis que des capteurs analysent l'eau de rinçage pour mesurer la saleté du linge. Sur la base de ces informations, le système calcule la bonne quantité d'eau et de détergent et optimise l'ensemble du processus de lavage. En plus des appareils intelligents, des services intelligents sont également offerts. En Belgique, par exemple, le projet Papillon a été introduit. Il s’agit d’un projet d'économie circulaire à dimension sociale. Grâce à Papillon, les familles moins aisées peuvent louer des appareils électroménagers de Bosch (lave-linge, sèchelinge, réfrigérateur, congélateur et lave-vaisselle) pour un prix mensuel avantageux par appareil. Le service et la garantie sont inclus dans le contrat de location et, après la période de location, les appareils sont retournés à Bosch pour être réutilisés ou recyclés.

Les résultats du secteur d'activité Techniques pour les énergies et les bâtiments sont restés stables. En 2018, la division Bosch Building Technologies a pu réaliser un certain nombre de grands projets. Lors du sommet de l'OTAN en juillet 2018, par exemple, le site des Musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles a été transformé en lieu de conférence temporaire grâce au système de conférence DICENTIS. Le système Bosch s’est conformé aux exigences les plus élevées en matière de convivialité et de sécurité pour cet événement important et très sensible. Au total, 38 appareils multimédias destinés aux dirigeants du monde entier ont été installés dans trois salles, ainsi que 38 autres pour les ministres des Affaires étrangères et 38 postes de réunion à écran tactile DICENTIS pour les ministres de la Défense. Chacune des trois salles était aussi équipée de six interfaces OMNEO et de 20 stations d'interprétation DICENTIS.

La division Bosch Thermotechnologie reste un acteur important en Belgique. Suite au regroupement de toutes les filiales administratives de Bosch Thermotechnology S.A. en Belgique en 2017 dans un nouveau siège administratif à Malines, l’entreprise a ouvert un nouveau centre de distribution central à la mi-2018. L'entrepôt dessert tous les grossistes en sanitaire et chauffage de Belgique. Son emplacement central et les nouvelles technologies lui permettent de livrer encore plus vite qu’auparavant. L’académie de Bosch Climate et Buderus a ouvert ses portes en 2019. Les installateurs peuvent y découvrir les derniers produits et technologies de Bosch et Buderus. Afin d'économiser de l'énergie, une unité de cogénération (CHP) a été livrée à l'Université catholique de Louvain. Cette CHP fournit la chaleur et l'électricité du gymnase, de la piscine et du hall des sports de l'université. La nuit, l'université et les bâtiments environnants sont entièrement alimentés en électricité par la CHP.
Perspectives 2019 pour le Groupe Bosch : des mesures pour le climat et la qualité de l'air

Le Groupe Bosch s'attend à ce que le développement économique mondial soit modéré en 2019. Malgré un environnement difficile dans certains secteurs et régions importants pour l'entreprise, Bosch prévoit que le chiffre d'affaires 2019 sera légèrement supérieur à 2018. Indépendamment des perspectives à court terme, l'entreprise intensifie ses efforts pour lutter contre le changement climatique et améliorer la qualité de l'air. « Le changement climatique n'est pas de la science-fiction, il se produit vraiment. Si l’on se réfère à l'Accord de Paris, l'action climatique ne doit pas être considérée uniquement comme un objectif lointain », a déclaré Volkmar Denner, président du directoire de Robert Bosch GmbH, lors de la conférence de presse annuelle à Renningen, en Allemagne. « Nous nous engageons également à répondre à la demande du public pour une bonne qualité de l'air dans les villes. En tant que leader de l'innovation, nous voulons apporter des solutions technologiques aux problèmes écologiques. »

C'est pourquoi, Bosch intensifie d'une part ses efforts déjà couronnés de succès pour réduire ses émissions de CO2. « Nous serons la première grande entreprise industrielle à atteindre dans un peu plus d'un an l'objectif ambitieux de la neutralité carbone », a annoncé Volkmar Denner. « Les 400 sites de Bosch dans le monde seront neutres en carbone dès 2020. » Bosch poursuit d'autre part un objectif ambitieux en matière de qualité de l'air : « Nous voulons réduire à pratiquement zéro la pollution de l'air due à la circulation. Pour y parvenir, nous regardons audelà du capot de la voiture », a expliqué M. Denner. À cette fin, l'entreprise va fonder ses activités sur trois piliers : le développement de technologies de groupes motopropulseurs peu polluants, la collaboration avec les communes dans le cadre de projets visant à maintenir un flux de circulation régulier et la mise en œuvre d'un système de gestion de la mobilité sur ses propres sites.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?