Le Registre national ouvre une nouvelle ère pour le citoyen en ligne
Publié le 18/10/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Avec Atos, le Registre national embrasse son avenir numérique, par la migration vers un système 'open source'. Cette dernière procure de nombreux avantages aux entreprises et aux individus qui font quotidiennement appel aux données du Registre national.

En jouant la carte de la transformation numérique et en investissant dans un environnement IT ouvert, le Registre national est désormais en mesure de développer beaucoup plus rapidement de nouveaux services au profit des fonctionnaires et des particuliers, et de répondre aux nouveaux besoins sitôt qu'ils apparaissent. De la sorte, ce service public répond parfaitement aux attentes des différentes instances et procurera indirectement de nombreux avantages aux citoyens.

"De nos jours, le citoyen souhaite tant que possible que les contacts et l'interaction avec les administrations publiques se tiennent de façon numérique. Pour d'évidentes raisons de gain de temps, mais aussi pour éviter des déplacements inutiles, par exemple pour se rendre jusqu'à la maison communale. Le registre est chaque jour consulté par de nombreux citoyens, institutions publiques, notaires et autres entreprises, à raison de 250 transactions par seconde, soit un milliard par an ! Ces données sont en outre nécessaires au fonctionnement de nombreuses instances. Par conséquent, la migration devait avoir lieu sur une plate-forme sûre et robuste, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7", commente Jacques Wirtz, Directeur-Général de la Direction Générale Institutions et Population.

La modernisation du Registre national procure de nombreux avantages :


Réponse plus rapide lors de la consultation
Moindre dépendance envers les fournisseurs de logiciels et firmes de maintenance, grâce au système 'open source'
Amélioration de la qualité de certaines applications par l'emploi d'environnements de test, moins chers à l'installation
Diminution des coûts
Maintenance simplifiée des systèmes, ce qui facilite également le recrutement du personnel

Paré pour l'avenir

Le Directeur-Général Jacques Wirtz se réjouit de cette nouvelle évolution. "Un service de qualité est la plus haute priorité du Registre national, tout comme sa volonté de répondre au mieux aux besoins changeants des citoyens et des institutions publiques. La nouvelle infrastructure permet d'héberger de nouvelles applications importantes, comme le registre central des actes de l'État civil."

La transformation IT rend tout cela possible

Afin de réaliser cette modernisation, l'ancienne architecture mainframe a été remplacée par une nouvelle structure basée sur un serveur x86, un système de gestion 'open source' et des serveurs d'application.

Pour cette évolution majeure, le Registre national a collaboré avec Atos, un prestataire ICT qui a mené le projet à bien. Durant toute la procédure, Atos a veillé, avec le personnel du Registre national, à ce que les services de ce dernier demeurent accessibles presque en permanence pour le citoyen et les institutions publiques.

Antoine Kerrinckx, Managing Director d'Atos Belgium : "Nous sommes heureux que notre savoir-faire numérique ait contribué à la réussite de la conversion digitale du Registre national. Grâce à la bonne collaboration avec le personnel et à la méthodologie professionnelle, l'ancien système est demeuré accessible en permanence, permettant l'intégration sans heurt de la nouvelle plate-forme. Je suis très fier de souligner qu'il s'agit d'une grande première en Belgique ; c’est en effet la première fois qu’une organisation avec un environnement aussi critique réussit cette transformation jusqu’au point de débrancher complètement son système mainframe."

La migration du Registre national vers un 'open source' est une étape importante, mais pas le point final. Le monde se numérisant à toute vitesse, le Registre national devra continuer à évoluer en permanence. La migration vers un système 'open source' facilitera certainement cette mutation.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?