Plus d'un tiers des PME du Benelux courent des risques à cause d’imprimantes mal protégées
Publié le 19/09/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Malines – Plus d'un tiers (38 %) des PME du Benelux s'exposent à une fuite de données importante parce qu'elles ne protègent pas suffisamment leurs imprimantes et leurs imprimantes multifonctions (MFP). C'est ce que révèle une nouvelle étude menée par Sharp.

La principale conclusion de l'étude de Sharp est que les employés de bureau au Benelux ne sont pas conscients des risques de sécurité potentiels associés aux imprimantes et aux MFP en 2019. Par exemple, 65 % des sondés ne considèrent pas ces appareils comme un risque pour le système informatique, pas plus que le fait de laisser des documents physiques sur une imprimante. Seul un cinquième (21 %) des employés de bureau se rendent compte qu'il n'est pas prudent de laisser des documents physiques sans surveillance.

Bien que les piratages d'imprimantes fassent de plus en plus la une de l'actualité – un fan du YouTuber suédois PewDePie, par exemple, a piraté 50 000 imprimantes sans le moindre problème, – à peine 30 % des sondés savent que les imprimantes peuvent être piratées. Ils ignorent par ailleurs qu'une imprimante non sécurisée constitue un risque pour leur entreprise.

Le hacker éthique Jens Müller évoque les risques que représentent les imprimantes : « On trouve des imprimantes partout. Chaque entreprise en possède une, et les imprimantes modernes sont généralement connectées au réseau de l'entreprise. En conséquence, si elles ne sont pas correctement sécurisées, elles sont une cible facile pour les pirates informatiques. Les imprimantes et les MFP permettent d’accéder non seulement aux documents sensibles imprimés, scannés ou faxés, mais aussi au reste du réseau de l'entreprise. Les hackers n'ont besoin que d'une seule faille pour pénétrer un réseau. Et une fois à l’intérieur, ils peuvent faire beaucoup de dégâts. »

Pour les petites entreprises, la sécurité des imprimantes peut être encore plus problématique, car les organisations de moins de 50 employés sont moins susceptibles d'avoir une bonne sécurité. Par exemple, 49 % de ces entreprises ne restreignent pas l’utilisation de l'imprimante, contre 22 % des entreprises de taille moyenne (151-250 employés). En outre, les départements qui traitent des informations sensibles ou confidentielles, tels que les RH ou le service juridique, appliquent proportionnellement moins de mesures de sécurité de base : dans 38 % des cas, tout un chacun peut utiliser les appareils librement. Étant donné la nature des informations que ces départements doivent traiter, les entreprises risquent une lourde amende en cas de perte de données.

Marco van Vliet, Product Marketing Manager Document Solutions chez Sharp, conclut : « Une atteinte à la protection des données est une catastrophe pour une entreprise, quelle que soit sa taille. Comme le montre notre étude, les petites entreprises ont souvent moins de ressources pour réduire les risques de fuite de données. C'est pourquoi il est si important que les employés soient bien informés. Ce que beaucoup d'entreprises ne savent pas, c'est qu'avec quelques fonctions ou logiciels simples, elles peuvent aider à prévenir une fuite de données. »

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?