Supprimer un message
Raison de suppression du message (envoyée à l'utilisateur)

Voulez vous réellement supprimer ce message?  


arnaudvh
Bonjour Seenus,

Je vois que tu n'as toujours reçu aucune réponse, donc je vais essayer de t'éclairer un peu avec ma propre expérience.

Je suis un ancien de l'INPRES (promo 2005) option informatique de gestion.
Effectivement, à l'époque l'école jouissait d'une très bonne réputation et dans l'ensemble, je suis très satisfait de la formation reçue.
Je n'ai pas consulté les grilles actuelles des options, mais à l'époque, la première année était commune à l'ensemble des étudiants ayant choisi le bachelier en informatique. On recevait donc une base commune. C'est à partir de la 2ème que l'on choisissait une option (informatique de gestion, industrielle ou réseaux). Mais il existait toujours un tronc commun.

En informatique de gestion, tu reçois également des cours de comptabilité (générale et analytique), d'économie, de gestion d'entreprises... Le prof que l'on avait à l'époque était un ancien de l'ICHEC à Bruxelles et était passionnant. Donc tu as 80% d'informatique et 20% de gestion. Donc tu restes quand même informaticien avec des notions en économie. Ce qui ne fait pas de toi un spécialiste business mais ça te permet de comprendre le jargon du monde des entreprises. Il y a souvent un gouffre entre le monde technique et le business. Ici ça permet de rapprocher les 2 mondes.
Ce qu'il y a également de fort différent avec les autres options, c'est qu'en gestion, tu vas également faire beaucoup de gestion de base de données (analyse, design, Merise, normalisation, requêtes SQL poussées, principalement sur des bases de données ORACLE).
Avant qu'il n'y ait toutes ces options à l'INPRES, c'était le vrai bachelier en informatique, c'est après qu'il a été renommé en informatique de gestion.

L'option informatique industrielle est ce que l'on appelle de l'informatique bas niveau (n'y vois aucun aspect péjoratif), cela veut dire que tu es plus prêt des considérations techniques de la machine (un peu comme l'électronique). Par exemple, tu vas être amené à programmer des petits robots comme dans une usine. Les langages utilisés couramment sont le C et l'assembleur. Cela peut prendre de l'ampleur à l'avenir avec la tendance des objets connectés (IoT).

Avec l'option réseaux, tu te spécialises dans la modélisation des réseaux, leur implémentation, la sécurité... Les étudiants peuvent également suivre les cours CISCO et passer une certification dans ce domaine.

Au niveau de la difficulté des études, on était environ 150 en 1ère début d'année et puis environ la moitié à Noël et une soixantaine à passer en 2ème (pour toutes les options). Donc il y a un certain écrémage. Il est clair qu'il y a une différence de travail par rapport à la rhéto mais ce n'est pas insurmontable.
Le principal problème est qu'il y a beaucoup d'étudiants qui se lancent dans les études en informatique car on leur a dit qu'il y avait un emploi à la clé avec un bon salaire à la fin de leurs études ou des personnes qui adorent jouer aux jeux-vidéo et qui pensent que l'informatique, c'est "cool". Ceux-là en général, arrêtent très vite car ils se rendent compte que ce n'est pas du tout ce à quoi ils s'attendaient. Même s'il y a de la théorie dans ces études, il y a quand même pas mal de pratique,et ça reste assez technique donc je dirai qu'il faut vraiment être passionné pour faire ces études. J'étais un élève moyen en fin de rhéto, mais vraiment passionné par l'informatique depuis le plus jeune age et j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à faire ces études car je trouvais ça passionnant. Et j'ai toujours réussi en 1ère session avec grade chaque année, donc ce n'est pas impossible si tu travailles tout au long de l'année avec sérieux.

Un autre point important, est qu'à partir de la seconde année il y a beaucoup de travaux pratique (des applications à réaliser) à faire à deux. Donc c'est important de trouver un bon coéquipier sérieux et avec qui tu t'entends bien. Ca apprend à travailler en équipe et à bien se répartir le travail car en 3ème le rythme est assez soutenu. Maintenant, on était un bon groupe et on s'entreaidait avec les autres binômes. Nous n'avons jamais cherché à "saboter" le travail des autres.

Pour réussir ta première, tu n'as pas besoin d'avoir de bonnes bases en informatique ou en programmation. Il n'y a aucun prérequis et j'avais même un ami qui avait à peine touché à un ordinateur de sa vie avant de commencer ces études et qui a bien réussi.
Si tu as par contre quelques notions, la première va te sembler plus facile pour ces cours-là. Attention que souvent on croit maitriser quelque chose alors qu'en réalité, on ne comprend pas vraiment comme les choses fonctionnent derrière.
Au niveau maths, par contre, pas de soucis, j'avais beaucoup de difficultés en rhéto et je n'ai eu aucun problème à l'INPRES. C'est principalement des stats que tu vas faire. Par contre, c'est important d'avoir une certaine logique pour faire l'informatique.

En 1ère, tu vas apprendre les structures de données, les algorithmes qui sont vraiment les bases. Tu vas également faire de l'analyse, apprendre un premier langage procédural (le C), un cours sur le matériel informatique, les bases de données (SQL), un peu de math et de gestion.

A partir de la 2ème, tu vas correctement apprendre les principes de l'orienté objet que tu vas mettre en pratique avec le C++, Java et C#. Tu vas être amené également à faire du web. Il y a également un cours avec les fondamentaux sur UNIX/Linux et la programmation système. Les applications à réaliser vont être plus conséquentes et tu vas commencer à travailler pas mal sur les bases de données.

En 3ème, ça s'accélère et là ce qui est intéressant c'est que tu vas avoir un gros projet à réaliser avec ton binôme et qui va concerner presque tous les cours. Donc là, ce sera tout un système à modéliser qui intégrera plusieurs applications et une base de données. Il y a également une partie e-business mais ça n'est qu'un cours parmi d'autres. Tu dois également faire un stage en entreprise une demi-année. Mon stage s'est fait dans un service informatique d'un hôpital principalement dans le domaine des bases de données ORACLE. Tu peux également faire ton stage à l'école et prendre part au concours Imagine CUP qui est un peu la coupe du monde d'informatique organisée par Microsoft. Ca peut être également intéressant.

Au niveau langues, par contre c'est pas très poussé, tu vas avoir un peu d'Anglais mais pas à un haut niveau, principalement pour comprendre une conversation technique.
C'est d'ailleurs pour ça qu'après mes études, je suis parti 6 mois à Londres pour perfectionner mon Anglais et être "fluent".

De retour en Belgique, après avoir mis mon CV sur des sites d'emploi, j'ai été très vite contacté et en moins de 2 semaines sans vraiment chercher, je décrochais mon 1er emploi chez un éditeur de logiciels financiers à Bruxelles. Cela fait 9 ans, et je travaille toujours là. Si tu restes sur Liège, c'est pas toujours facile par contre à trouver un job mais sur BXL, il y a pas mal d'opportunités (il y a d'ailleurs beaucoup d'anciens de l'INPRES dans mon entreprise), sinon pas mal vont faire la consultance au Luxembourg. Tu as les trajets mais c'est clair que financièrement, c'est intéressant. Après, il faut aimer aller travailler chez différents clients pour faire chaque fois des missions différentes.

Dis-toi que les études ne sont qu'une base et que tu seras amené à te former toute ta vie. Car l'informatique évolue très vite, par contre les bases restent identiques, donc c'est important d'avoir une solide fondation. L'informatique, c'est très vaste, donc après tes études, c'est difficile de savoir exactement dans quoi tu travailleras. Si tu as de bonnes bases, les portes te seront ouvertes.

J'ai également suivi en cours du soir, une formation à l'ICHEC en gestion commerciale (à l'époque étalée sur 2 ans, maintenant elle se fait en un an). Et là ça m'a permis d'approfondir d'avantage le business avec du marketing, de l'économie, de la gestion, de l'analyse financière, de la communication d'entreprise... Ca ne fait pas de moi un expert mais ça m'a ouvert l'esprit et m'aide à comprendre les personnes non techniques faisant partie du business.

Il faut également sortir du stéréotype du "geek" qui est toute la journée devant son ordinateur, tout seul et qui est insociable. Des gens comme ça on n'en veut pas dans les entreprises et ils ne réussissent d'ailleurs pas toujours bien leurs études. Tu as l'aspect humain qui est également primoridal, pour comprendre les besoins du client, les analyser, rédiger un cahier des charges. Et puis seulement après, tu as la partie design, puis développement, les tests, le support... Le travail se fait toujours en équipe et la communication est importante.

Voilà pour mon parcours.
En espérant ne pas t'avoir saoulé avec tous ces détails.

N'hésite pas si tu as d'autres questions.

Et bonne change pour ta ré-orientation.


Arnaud
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?