Le paysage du marketing commence à se fragmenter
Publié le 04/12/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Bruxelles, le 4 décembre 2019 – Sortlist a développé une plate-forme visant à mettre en relation les entreprises avec l’agence qui correspond le mieux à leurs besoins spécifiques en marketing. Il y a deux semaines, Deloitte l’a élue Fastest Growing Company[1] de Belgique dans la catégorie Software. Grâce à son énorme base de données et à son expertise, Sortlist a analysé près de 3000 projets belges en 2018 et 2019.

Cette analyse révèle qu'aujourd’hui les entreprises répartissent leur budget et misent de plus en plus sur différents projets liés au marketing allant du SEO aux événements, en passant par les relations publiques. Pour ce faire, elles ne font plus appel à une grande agence unique, mais préfèrent collaborer avec plusieurs acteurs spécialisés. « Contrairement à de nombreux secteurs où il est plutôt question de consolidation, nous constatons qu’une énorme fragmentation se met en marche sur le marché du marketing. Ce n’est pas tant le nombre de projets aux plus gros budgets qui diminue, mais le volume de leur budget », déclare Nicolas Finet, cofondateur de Sortlist. « Par ailleurs, nous observons que les expertises en matière d’applications mobiles (dans le secteur des soins et de la vente au détail) et de médias sociaux (B2C : alimentation, vêtements, ASBL, restaurants) se poursuivent et évoluent fortement. »

Bien que les expertises plus traditionnelles telles que les publicités, le SEO, l’e-mailing et la conception graphique perdent du volume, ce qui s’explique partiellement par les nouvelles tendances émergentes, elles restent très importantes et toujours dans le haut du classement. Nous observons également une augmentation du nombre de projets relatifs aux publicités en ligne, aux médias sociaux, au branding et aux sites Internet.

Alors que le secteur de l’alimentation (branding, publicités, e-commerce, médias sociaux) arrivait en tête du classement en 2018, c’est le secteur des pouvoirs publics et administrations qui investit le plus dans le marketing et la communication en 2019 (conception graphique, branding, sites Internet, événements). Il est suivi par le secteur du détail, les ASBL, l’e-commerce et le secteur alimentaire.

Tendances pour 2020

Outre les vidéos, le gaming, la 3D et l’analyse de données, nous voyons apparaître de nouvelles expertises en forte croissance et notons une augmentation de la demande pour l’intelligence artificielle, les chatbots et la réalité virtuelle.

« L’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et les chatbots étaient déjà en vogue, mais nous constatons désormais que les demandes dans ces domaines gagnent véritablement en importance sur le terrain. Nous nous attendons donc à ce que cette tendance se poursuive en 2020, comme tout ce qui est lié au marketing par vidéo, de même que la poursuite du développement du marketing par le biais d’influenceurs sur les médias sociaux et applications mobiles », conclut N. Finet.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?