Une nouvelle étude d’ESET sur les PME montre qu’elles perdent des centaines de milliers d'euros suite aux violations sécuritaires de leurs données
Publié le 10/11/2022 Dans Press Releases
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Cependant, la principale préoccupation concernant les implications commerciales d'une cyberattaque est la perte de données (29 %). Bien que ces décideurs s'inquiètent des implications possibles d'une attaque, 70 % des entreprises interrogées ont admis que leurs investissements dans la cybersécurité n'a pas suivi le rythme des changements récents de leurs modèles opérationnels comme, par exemple, le travail hybride.

Comparées à l’an dernier, les données du rapport ESET montrent une augmentation de 20 % en détections de menaces depuis le début de l'année 2022. 83 % des entreprises interrogées pensent que « la cyberguerre est une menace très réelle qui peut impacter tout le monde ». Ceci suggère que les menaces, toujours croissantes, affectent de manière significative le sentiment des PME. De plus, 74 % des PME en Europe et en Amérique du Nord s’estiment plus vulnérables aux cyberattaques que les autres entreprises.

Pour les 12 prochains mois, les participants ont identifié les principaux problèmes de cybersécurité comme suit:

• Les maliciels : 70 % au total avec une différence significative enregistrée en Suède - 50 %
• Les attaques Web : 67 % au total, avec une différence significative enregistrée en Espagne - 87 %
• Les rançongiciels : 65 % au total avec une différence significative enregistrée au Danemark - 80 %
• Problèmes de sécurité tiers : 64 %
• Attaques par déni de service : 60 %
• Attaques Remote Desktop Protocol : 60 % au total avec une différence significative enregistrée en Espagne - 79 %)

Cela ne surprendra donc pas que, pour les 12 prochains mois, la confiance globale des PME dans la cyber-résilience reste faible, avec seulement 48 % des répondants déclarant être modérément ou très confiants dans leur cyber-résilience. Il faut aussi noter que la confiance parmi les répondants de Scandinavie (32%) était nettement inférieure à celle du reste de l'Europe et de l'Amérique du Nord (tous deux à 49%).

Malgré des événements mondiaux majeurs tels que la guerre en Ukraine et la poursuite des accords sur le travail à distance après COVID, les PME ont identifié le manque de sensibilisation à la cyber-sécurité parmi leurs employés (43%) comme facteur numéro un, augmentant considérablement le risque de cyberattaques. Les autres facteurs majeurs incluent les attaques d’états-nations (37 %), les vulnérabilités de l'écosystème partenaires/fournisseurs (34 %), la poursuite du travail hybride (32 %) et l'utilisation du protocole de bureau à distance (Remote Desktop Protocol) (31 %).

A propos d’ESET Depuis plus de 30 ans, ESET® développe des logiciels et des services de sécurité informatique de pointe pour protéger les entreprises, les infrastructures critiques et les consommateurs du monde entier contre les menaces numériques toujours plus sophistiquées. De la sécurité des terminaux et des mobiles à l'EDR en passant par le chiffrement, l'authentification à double facteur, les solutions légères et performantes d'ESET protègent et surveillent 24/7, mettant à jour, en temps réel, les défenses afin d’assurer sans interruption la sécurité des utilisateurs et des entreprises. L'évolution constante des menaces nécessite un fournisseur de sécurité informatique évolutif qui permet d’utiliser la technologie de façon sûre. Ceci est supporté par les centres de R&D d'ESET dans le monde entier, travaillant à soutenir notre avenir commun. Pour plus d’information visitez www.eset.com , ou suivez-nous sur LinkedIn, Facebook, Instagram et https://www.eset.com/be-fr/ .

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?