Crystar
Publié le 01/04/2022 Dans Nintendo Switch
Il était une fois.

Crystar vous permet d'incarner Rei Hatada qui se charge d'envoyer des âmes tourmentées dans les limbes dans l'espoir de faire revivre sa défunte sœur Mirai. Oui, c'est une prémisse très étrange pour un jeu, mais heureusement, l'histoire et le décor profitent de la base sombre et décalée. Pour commencer, le monde et l'histoire de Crystar sont cohérents en ce sens que tout est imprégné de thèmes de dépression et de haine de soi tout en laissant entrevoir une lueur d'espoir à l'horizon. Il est rare de voir un jeu vidéo s'engager autant que Crystar dans ses prémisses et cela rend le jeu d'autant plus immersif et intriguant. De plus, les beaux visuels élégants, les belles illustrations de personnages et la voix talentueuse ajoutent une couche d'authenticité bienvenue à l'équation qui la rend encore plus attrayante. Cela étant dit, Crystar peut être émotionnellement épuisant à jouer. Même si vous ne souffrez pas de dépression ou de maladie mentale, les rappels presque constants des luttes de Rei et les récits tragiques de beaucoup de PNJ alourdissent l'expérience de temps en temps et l'ont rendue dépressive après un certain point. Il y a des moments de légèreté comme la possibilité de voir Rei caresser son chien Thelema, mais ce n'est tout simplement pas suffisant. Si vous jouez à des jeux vidéo pour vous amuser et vous évader dans des mondes enchanteurs, le monde de Crystar peut parfois être assez difficile à avaler.

En parlant de gameplay, Crystar est un RPG d'action où vous traversez des donjons remplis d'ennemis. Le combat de base consiste principalement en des attaques légères et lourdes, libérant diverses compétences, et se mettant à l'abri du danger. C'est très simple, mais il y a aussi des mécanismes très intelligents en jeu. Par exemple, vous avez une jauge de Skill Power qui se recharge lorsque vous attaquez des monstres et qui vous permet d'effectuer des attaques spéciales. Il y a aussi un compteur de larmes qui se remplit lorsque vous vous battez ou en appuyant sur un bouton pour pleurer qui draine votre jauge SP. Une fois que ce compteur est plein, vous pouvez entrer dans l'état Idea Released pour invoquer un gardien qui est fondamentalement un monstre qui vous aide à attaquer aussi bien qu'à effectuer un coup de grâce avant que la jauge ne s'épuise. Enfin, il y a des éléments que vous pouvez utiliser soit manuellement ou automatiquement qui permettent de récupérer votre santé et guérir les maux du personnage. Dans l'ensemble, c'est amusant avec beaucoup de complexités intéressantes.

Un concept répétitif.

En traversant des donjons, vous combattrez des ennemis rougeoyants qui vous maudissent avec des tourments en les vainquant, ce qui diminue vos statistiques. Bien que cela ressemble à un sérieux sac de noeuds, vous pouvez purifier ces tourments en sentiments en faisant pleurer Rei chaque fois que vous êtes de retour dans votre chambre entre deux traversées de donjon. Les sentiments servent essentiellement d'équipement, les sentiments agressifs étant des armes, les sentiments protecteurs, des armures et les sentiments de soutien, des accessoires. Vous pouvez aussi fusionner, modifier et transformer les sentiments, ce qui peut rendre vos personnages beaucoup plus efficaces au combat. C'est très amusant d'expérimenter avec Sentiments afin de créer l'équipement le plus puissant possible et le fait de s'associer à d'autres personnages en cours de route rend le système de progression du groupe encore plus satisfaisant. Le titre est impeccable dans son exécution et dans l'utilisation intensive du système hybride de Nintendo, y compris la fonction HD Rumble. Il n'y a d'ailleurs pas fondamentalement énormément de différences techniques avec la mouture PS4, il est vrai que l'original n'apparaissait pas si exigeant en ressources.

Bien que Crystar se montre plutôt amusant à jouer, le combat devient super-répétitif après un certain temps. Tout d'abord, il n'y a pas beaucoup de variétés d'ennemis et les donjons se composent essentiellement de plates-formes flottantes psychédéliques, de sorte que tout commence à se mélanger et à devenir plutôt monotone après une certaine période. Même les affrontements contre le boss ne sont pas très intéressants et ils sont trop peu nombreux et trop espacés. Il aurait été appréciable qu'il y ait une sorte de défis chronométrés et d'autres pour ajouter une certaine variété dont nous avons tant besoin. Le gameplay de base de Crystar dépasse également son seuil de tolérance au bout d'un certain temps, car vous finirez par faire les mêmes tâches à maintes et maintes reprises. Vous choisirez essentiellement un Ordeal, maîtriserez le donjon à l'intérieur, puis améliorerez votre groupe avec des Sentiments nouvellement configurés. Certains de ces Ordeals sont facultatifs, mais ils n'ajoutent certainement pas beaucoup de variété étant donné qu'ils se jouent de la même façon que ceux de l'histoire principale. A noter que cette version Switch intègre d'office sur la cartouche tous les contenus téléchargeables parus sur PS4 et PC.

VERDICT

Crystar présente un monde de jeu vraiment unique et cohérent avec une exploration des donjons RPG simple et agréable. Cependant, son gameplay atteint un point où il tend à trop se répéter, ce qui signifie qu'il est préférable d'y jouer sur de courtes périodes.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
 Notre Avis
7 / 10
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?