F-Secure : failles de sécurité majeures dans la solution de présentation ClickShare de Barco
Publié le 16/12/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Bruxelles, le 16 décembre 2019 : Les consultants du fournisseur en cyber sécurité F-Secure ont découvert plusieurs failles dans un système de présentation sans fil. En exploitant ces failles, des hackers peuvent intercepter/manipuler des informations durant une présentation, voler les mots de passe et d'autres informations confidentielles, et installer des portes dérobées ou d'autres logiciels malveillants.

Le système de présentation sans fil ClickShare de Barco est un outil de collaboration permettant de présenter des contenus issus de différents appareils. ClickShare est un système de présentation sans fil leader sur le marché avec une part de marché de 29 % selon le rapport de Futuresource Consulting « Global wireless presentation solutions 2019 ». *

Comme l'explique ​Dmitry Janushkevich​, consultant senior spécialisé en sécurité hardware chez F-Secure Consulting, les outils intuitifs et populaires comme celui-ci constituent des cibles préférentielles pour les pirates informatiques. C'est pour cette raison que lui et son équipe ont choisi de mener l'enquête.

« ​Ces appareils sont si intuitifs et pratiques que personne ne s'en méfie, mais cette simplicité apparente est trompeuse. Derrière, se cachent des rouages internes extrêmement élaborés, ce qui complique le processus de sécurisation », explique Dmitry Janushkevich. « ​Les objets de tous les jours auxquels les utilisateurs font aveuglément confiance constituent donc les meilleures cibles pour les pirates informatiques. Ces systèmes de présentation rencontrent un franc succès en entreprise. Il nous a donc semblé bon de nous y intéresser.​ »

C’est au cours d'opérations de ​Red Teaming ​que Dmitry Janushkevich et ses collègues de F-Secure Consulting ont constaté à quel point les appareils ClickShare étaient répandus en entreprise. Ils ont donc décidé de mener l'enquête durant plusieurs mois, de manière intermittente. Ce faisant, ils ont découvert de multiples failles exploitables, dont 10 ont reçu un identifiant CVE (Common Vulnerabilities and Exposures). Les différentes failles décelées facilitent divers types d'opérations malveillantes : interception d'informations partagées, installation de portes dérobées ou d'autres logiciels malveillants sur les ordinateurs des utilisateurs ou encore vol d'informations et de mots de passe.

Pour être exploitées, certaines failles nécessitent un accès physique au dispositif. D'autres, toutefois, rendent possibles des attaques à distance si l'appareil utilise les paramètres par défaut. En outre, Dmitry Janushkevic dit que l’exécution des exploits peut être fait rapidement par un hacker qualifié ayant un accès physique (par exemple en se faisant passer pour un agent d’entretien ou un employé de bureau), lui permettant de s’introduire discrètement dans l’appareil.

« L'objectif premier de nos tests était d'installer une porte dérobée afin de compromettre ces appareils et de voler le contenu des présentations. L'ouverture du périmètre a été difficile mais, une fois l'accès obtenu, nous avons décelé de multiples problèmes de sécurité. Il s'est également avéré facile d'exploiter ces failles une fois que nous en savions plus sur le système », explique Dmitry Janushkevich. « ​Pour un hacker, il s’agit d’une façon pratique et rapide d’attaquer une entreprise, et les organisations doivent s’informer sur les risques associés.​ »

Le 9 octobre 2019, F-Secure Consulting a communiqué ses résultats à Barco et les deux sociétés ont collaboré ensemble. Aujourd’hui, Barco a publié une version firmware sur son site Web pour atténuer les failles les plus critiques. Cependant, plusieurs de ces problèmes concernent des composants matériels qui nécessitent un entretien physique pour être résolus, et il est peu probable qu’ils l’aient reçu.

« Cette étude montre à quel point il est difficile de sécuriser les appareils intelligents ». Les bugs - qu'ils concernent le hardware, la conception ou le logiciel embarqué - ont des effets négatifs à long terme sur les fournisseurs et sur les utilisateurs. Ils sapent la confiance que nous accordons à ces dispositifs ​», explique Dmitry Janushkevic.

F-Secure Consulting opère sur quatre continents, dans 11 pays, et offre des services de cyber sécurité adaptés aux besoins des banques, des services financiers, de l'aviation, du transport maritime, de la distribution, des assureurs et d'autres organisations travaillant dans des secteurs très ciblés.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be  - © 2002-2020 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?