Unisys Security Index™ : les Bruxellois et les Wallons clairement plus préoccupés par la sécurité
Publié le 18/06/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Diegem, 18 juin 2019 – D'après le plus récent Unisys Security Index™, les Belges se préoccupent surtout, en ce qui concerne leur sécurité, de la fraude à la carte bancaire et du vol d'identité numérique. Mais les différences d'une région à l'autre sont significatives : les Flamands semblent nettement moins inquiets de leur sécurité que les Wallons ou les Bruxellois.

L'Unisys Security Index™ est une enquête de premier plan menée auprès de plus de 13 000 adultes dans 13 pays. Elle sonde l'impression de sécurité au niveau individuel, financier, électronique et du pays concerné. Sur une échelle de 0 à 300 (soit le plus haut niveau d'inquiétude), le score moyen des Belges se situe à 153 points ; il est de 146 en Flandre, 160 Wallonie et 171 dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Le ressenti est encore plus accentué d'une région à l'autre au niveau de la sécurité individuelle (vol d'identité + sécurité physique/corporelle), de la sécurité nationale (terrorisme/guerre et catastrophes naturelles) et financière (fraude à la carte bancaire et respect des obligations financières). Alors que la moyenne flamande se situe environ 10 points sous la moyenne belge, les résultats enregistrés en Wallonie et à Bruxelles dépassent cette même moyenne nationale de pratiquement 20 points.

"Les chiffres révèlent des tendances claires, mais qui ne s'expliquent pas si aisément. Bruxelles est perçue comme une grande ville où tout peut se produire. Pour beaucoup de Belges, c'est aussi quelque chose 'd'inconnu'. Ceci pourrait en partie expliquer pourquoi l'environnement proche est considéré comme plus sûr – en particulier dans le cas de la Flandre", commente Rudolf de Schipper, Delivery Lead Belgium & International Institutions chez Unisys. "D'un autre côté, des paramètres socio-économiques peuvent également expliquer de tels écarts : nous constatons de cette enquête que le chômage est moitié moindre en Flandre (7 %) qu'à Bruxelles et en Wallonie (14 %). Dans ces 2 régions, le nombre de répondants dont les revenus du ménage sont inférieurs à la médiane est sensiblement plus élevé (respectivement 34 et 31 %, contre 18 % en Flandre). Les incertitudes financières peuvent également jouer un rôle dans la préoccupation que représente la sécurité en général."

Malgré tout moins de souci en Belgique qu'ailleurs
En comparant les résultats sur l'index, on constate que le niveau d'inquiétude en Belgique est malgré tout inférieur à la moyenne mondiale (153 contre 175). Toutes ses entités fédérées sont également sous cette moyenne. Seuls les deux pays voisins sondés font mieux : nos compatriotes semblent nettement plus préoccupés que les Néerlandais et les Allemands (respectivement 115 et 123 points sur l'index).

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?