La ‘trans-Formation Digitale’ wallonne !
Publié le 27/02/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Gosselies, le 27 Février 2019 – En plus d’être conceptualisé, construit et programmé, un robot nécessite l’intervention de plusieurs humains pour fonctionner au quotidien, communiquer avec d’autres machines, être monitoré et maintenu, que ce soit dans l’industrie, le transport, la logistique, la santé, l’agriculture, le retail, l’enseignement ou encore l’administration. Voilà de quoi rassurer ceux qui ne voient dans l’automatisation qu’une menace à l’emploi.

Mais, au rythme où vont les choses, ceux qui travailleront demain doivent se former et/ou se maintenir à niveau dès maintenant.

« En l'absence de mesures, pas moins de 584.000 postes vacants ne seront pas comblés d'ici 2030 en Belgique », explique Dominique Demonté, Directeur Général d'Agoria Wallonie. « C’est le secteur de l’ICT qui sera un des plus marqués par l’augmentation du nombre de postes non pourvus. Ceci impactera, par définition, tous les autres métiers et donc l’ensemble de notre économie ».

Les formations en lien avec les nouvelles technologies proposées par le Forem et son réseau des Centres de compétence ne manquent pas. Plus largement, le Forem dispose d'un vaste catalogue de 275 formations qualifiantes qui mènent à l'emploi. Parmi elles, 131 concernent directement les 88 métiers critiques ou en pénurie. En outre, des opérations « Coup de poing pénuries » visant à former sur-mesure de la main-d’œuvre dans des secteurs où elle est rare sont menées depuis plusieurs mois. Depuis le lancement de la mesure, 27 demandes ont été introduites auprès du Forem. C’est dans le cadre de cette action coordonnée par le Forem que Technofutur TIC, TechnoCampus et Agoria lanceront ce jeudi une vaste campagne de communication à travers les réseaux sociaux. Son objectif : susciter l’envie de s’engager dans une formation d’avenir pour inventer le monde de demain et, par là même, rester maître de son destin tout en s’épanouissant.

« L’industrie du futur proche, que l’on qualifie de 4.0, offre d’innombrables opportunités permettant d’associer le réel au virtuel, d’intégrer les objets connectés, d’utiliser de nouveaux matériaux, d’échanger avec les machines et d’exploiter les possibilités sans fin de l’intelligence artificielle ou encore de l’impression 3D », explique Alain Stas, Directeur Relations Entreprises et Veille auprès du Centre de Formation TechnoCampus.

Concepteur-designer, coach de robot, développeur web, DotNET, mobile et java, analyste en Big Data ou encore Data Scientist, voici quelques formations immédiatement activables au sein des Centres de formations carolos.

« Travailleur, demandeur d’emploi, homme, femme, jeune, moins jeune, littéraire ou matheux, bardé de diplôme ou autodidacte, peu importe le profil ! Les seules barrières à l’acquisition de ces compétences sont celles de la volonté, de la persévérance et de la curiosité » conclut Yvan Huque, Directeur de Technofutur TIC. « Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 74% des demandeurs d’emploi trouvent un job après avoir suivi une formation qualifiante en nos murs. »

Pour visionner les clips de sensibilisation, s’informer sur le potentiel de l’industrie 4.0 en Wallonie et/ou s’inscrire à une formation : https://metiers-penurie.technofuturtic.be/.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be  - © 2002-2020 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?