RIDE 3
Publié le 08/02/2019 Dans PlayStation 4  Par Nic007
L'épisode du renouveau ?

Signé Milestone (MotoGP 18, MXGP), RIDE 3 propose plus de 230 motos issues de 30 constructeurs (KTM, Honda, Yamaha, Aprilia, Triumph, BMW Ducati, Kawasaki, etc) réparties dans plusieurs catégories (Superbikes, Supersports, Naked, Sport Bikes, H2-H2R, Endurance et modèles historiques). Le jeu intègre 30 pistes uniques, fidèlement reconstituées pour que les fans de motos commencent à s'y intéresser : De Nürburgring à Cadwell, de l'île de Tenerife à Imatra en Finlande. On retrouve un mode Carrière comprenant une bonne centaine de courses et une douzaine de types courses, il y a de quoi faire, car le challenge progresse assez rapidement. RIDE 3 vous pousse à la limite, le défi à relever à chaque tournant et la certitude que vous pouvez complètement perdre votre avance à tout moment étaient passionnants. Les vitesses que vous pouvez atteindre étaient encore plus excitantes, le jeu a une excellente introduction, mais rien ne peut vraiment vous préparer à chevaucher une Superbike 1000cc et à courir dans un groupe d’autres coureurs. En apprenant toutes les subtilités de chaque piste, vos performances s'améliorent peu à peu.

Le jeu vous offre une multitude d’options de personnalisation, de modes de jeu allant des courses de dragsters aux tours standard, en passant par les courses point à point, qui n’ont jamais été répétitives. La prise en main s'avère très progressive, à mi chemin entre l'arcade et la simulation, de nombreuses assistances au pilotage étant activées par défaut, et il est même possible d'utiliser la fonctionnalité rembobiner pour remonter dans le passé (et éviter une chute par exemple). Il y a cependant quelques problèmes dans RIDE 3. Tout d'abord, l'IA laisse un peu à désirer car les coureurs ne semblent même pas savoir que vous êtes là, respectant leurs lignes spécifiques et même vous poussant loin de la trajectoire parfois. Cela peut causer une certaine frustration lorsque vous êtes encore dans le peloton et rendre les virages inutilement difficiles.

Une réalisation qui évolue

La réalisation technique de RIDE 3 marque une progression importante depuis le précédent volet, le jeu tournant à présent sur l'Unreal Engine 4. Les motos sont très bien modélisées, les effets spéciaux s'avèrent soignés et les circuits regorgent de détails. Le jeu tourne à merveille et il est même possible de donner la priorité au framerate plutôt qu'à la résolution sur la PS4 Pro, ce qui n'est pas si répandu sur le support. Bien sur, il est possible de jouer sur la PlayStation Vita via la fonctionnalité Remote Play, et l'ensemble est assez efficace. Le comportement physique des motos est assez réaliste, nonobstant la maniabilité du jeu est très rapidement accessible. Vous pourrez cependant désactiver certaines assistances si vous souhaitez retrouver un pilotage réaliste, et là, réaliser un tour sans tomber sera une autre affaire. Ensuite, il y a quelques problèmes techniques mineurs. Des ombres semblent apparaître et disparaître de temps en temps et cela brise un peu l’immersion. Il y a aussi un bug où vous recevez un message de «course terminée» avant que vous n'ayez franchi la ligne d'arrivée, et la musique se coupe un peu pendant le chargement d'une piste. Les temps de chargement sont globalement rapides, mais le jeu met du temps à se lancer au démarrage initial, ce qui est ennuyeux lorsque vous souhaitez obtenir une course rapide avant de devoir faire autre chose.

Au niveau son, les sons glorieux des motos ne laissent également que peu de choses à critiquer et la bande originale est davantage soutenue qu'auparavant. Le jeu est assez long à terminer vu la quantité de challenges qu'il embarque et comprend également un mode multijoueur réunissant jusqu'à douze en ligne (exit le multijoueur local cette fois). Enfin, l'un des modes du jeu nécessite une attention particulière. Le Time Attack peut être amusant dans la section carrière, cependant, lorsque vous essayez de battre le temps des autres joueurs et de gravir les échelons, la situation devient frustrante. Si l’une de vos roues touche trop l’extérieur de la piste, vous recevez le message «Temps invalide» et vous devez tout recommencer. Espérons que les développeurs pourront donner un peu plus de marge de manœuvre à ce système à l'avenir. En parlant de déverrouillage, le jeu a un système de crédit intéressant, avec lequel vous achetez de nouvelles motos. Même si vous perdez, vous obtenez des crédits, ce qui signifie que tout ce que vous faites est enrichissant. Cela dit, vous pouvez acheter un bonus de multiplicateur de crédit dans le magasin afin de progression plus rapidement. L'éditeur de livrées vous permet de donner libre cours à votre créativité comprenant des centaines voire des milliers d'options pour personnaliser votre garage rempli de motos.

VERDICT

RIDE 3 offre un ensemble satisfaisant pour les passionnés de moto et des courses exaltantes qui mettront votre talent à l'épreuve, même en cas de difficulté minimale. Avec des motos presque photo-réalistes et une trentaine de pistes fidèlement reconstituées, le jeu s'avère particulièrement exhaustif. Si le mode carrière vous occupera seul des dizaines d’heures, vous pourrez ensuite vous lancer dans de grands défis hebdomadaires, vous joindre à une partie multijoueur rapide ou simplement améliorer vos compétences. Bien sûr, le jeu a quelques défauts techniques et le mode Time Attack est exaspérant, mais les passionnés de moto ne doivent absolument pas se tenir à l’écart de celui-ci.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Notre Avis
7 / 10
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?