Les entreprises belges ne sont guère donatrices d’ordinateurs usagés
Publié le 14/02/2018 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
Seulement une entreprise belge sur quatre se tourne vers une bonne cause pour donner une seconde vie à ses ordinateurs usagés, comme en atteste une enquête récente effectuée par Beltug. Pourtant, des organisations professionnelles, telles que Close the Gap, veillent à ce que ces ordinateurs soient non seulement nettoyés et purgés de tout contenu, mais les préparent également à être réutilisés notamment dans le cadre de projets éducatifs en Belgique et en Afrique.

Plus de 50% des entreprises belges vendent ou offrent du matériel informatique amorti à des courtiers. A peine 23% d’entre elles les cèdent à des organisations spécialisées qui les destinent à une bonne cause. Ces chiffres sont tirés d’une enquête récente menée par Beltug, la plus importante association belge de responsables ICT. Beltug compte plus de 1.500 membres travaillant pour quelque 430 grandes entreprises qui emploient plus de 200 collaborateurs.

Le développement économique et social passe immanquablement par un accès à la technologie et à l’ICT. Une accessibilité renforcée et plus fluide à l’information contribue à réduire l’analphabétisme, la pauvreté et la maladie. Et pourtant, nombreuses, très nombreuses, sont encore les personnes, tant en Belgique que dans les pays en développement, qui sont dans l’incapacité d’utiliser des solutions numériques, ou de manière beaucoup trop limitée, tout simplement parce qu’elles ne peuvent se les payer. Des ordinateurs de seconde main de qualité peuvent combler ce vide.

Voici déjà près de 15 ans que des organisations telles que Close the Gap veillent à ce que des ordinateurs usagés soient entièrement “nettoyés” et que toutes les données en soient scrupuleusement éliminées. Cela couvre donc également des informations potentiellement sensibles qui tombent sous le coup du règlement GDPR (General Data Protection Regulation). A ce jour, Close the Gap a collecté environ 700.000 ordinateurs et apporté son soutien à environ 5.000 projets à travers le monde. Parmi ses principaux clients, citons Deloitte, Umicore, KBC, Ricoh, Microsoft, TUI, le VDAB et Proximus.

« Les résultats de l’enquête démontrent qu’un nombre encore trop réduit d’entreprises belges font don de leurs ordinateurs usagés. Elles pourraient pourtant ainsi contribuer à combler le “fossé numérique” avec les pays en développement et le quart-monde », souligne Olivier Vanden Eynde, fondateur et directeur général de Close the Gap.

« Nous espérons, par cette action, encourager des entreprises belges à donner une seconde vie à leurs ordinateurs usagés et, ce faisant, améliorer les connaissances numériques dans le monde », estime pour sa part Danielle Jacobs, directrice de Beltug.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?