Titre: Proximus lance sa stratégie #shifttodigital  (10/01/2019 Par zion)
En 2014, Proximus a entamé sa transformation afin d’évoluer d’une entreprise de télécommunications à un fournisseur de services digitaux. Ce trajet lui a permis de réaliser une croissance continue au cours des dernières années.

Le secteur vit toutefois aujourd’hui un moment charnière sur le plan de la digitalisation, auquel s’ajoutent des conditions de marché agressives en Belgique. Ce contexte disruptif dans lequel évolue Proximus oblige l’entreprise à se réinventer fondamentalement et à offrir de nouvelles solutions digitales répondant aux besoins et souhaits de ses clients tant sur le marché résidentiel que professionnel. Pour ce faire, nous confirmons la poursuite du déploiement de notre réseau fibre optique et de la préparation de notre réseau 5G. En outre, nous continuons à développer nos activités ICT afin d’aider les entreprises dans leur transformation digitale.

Au cours des trois prochaines années, Proximus prévoit 1.250 recrutements dont 750 recrutements supplémentaires pour l'extension de ses activités ICT dans les différentes filiales ainsi que 500 profils supplémentaires dans les nouveaux domaines digitaux au sein de Proximus SA.

En outre, le déploiement du réseau fibre procure, déjà en 2019, 1600 emplois chez nos partenaires externes.

En cette période marquée par un marché des télécommunications en stagnation (malgré la demande croissante de connectivité) et une lourde réglementation mettant fortement les tarifs sous pression, concilier les besoins d’investissements massifs de l’entreprise et le désir de connectivité élevée et de nouveaux services des clients à des prix compétitifs s’avère un challenge difficile à relever. D’autant plus que Proximus fait face à des coûts opérationnels et salariaux plus élevés que ceux de ses concurrents.

Malgré les nombreux efforts déjà consentis par le passé, Proximus doit accélérer sa transformation, renforcer ses efforts de réduction des coûts afin de rester pertinente sur le marché et poursuivre ses investissements nécessaires dans ses réseaux, l’innovation et le contenu. Elle vise dès lors une réduction brute supplémentaire des coûts de l’ordre de 240 millions d’euros d’ici 2022.

Cette transformation sera réalisée via différents types de mesures :

Proximus continuera à saisir les opportunités de réduction des coûts en rationalisant ses réseaux, l’offre de produits et services, plateformes, bâtiments et systèmes IT et en poursuivant ses efforts de simplification, d’automatisation et de digitalisation.
Proximus entamera des discussions avec ses fournisseurs afin d’envisager différentes pistes pour réduire les coûts et augmenter l’efficacité.
Proximus souhaite réduire ses coûts auprès de ses partenaires externes et demandera entre autres à ses centres d’appels externes d’évoluer vers d’autres modèles opérationnels économiquement efficaces via le near-shoring et l’off-shoring.
Proximus réalisera d’importants investissements dans la formation de ses employés et renforcera leurs compétences digitales.
Outre les 1.250 recrutements dans le Groupe Proximus (voir plus haut), l’entreprise envisagera également la possibilité de réduire davantage son personnel d’environ 1 900 collaborateurs au cours des 3 prochaines années, en ligne avec la réduction prévue de la charge de travail. Ces éléments feront partie de la concertation sociale et pourraient dès lors encore être adaptés. Proximus veillera bien entendu à investir dans l’employabilité des collaborateurs qui quitteraient l’entreprise.

Depuis des années, Proximus gère la transformation de manière responsable et respectueuse. Elle compte bien rester fidèle à cette tradition. A partir d’aujourd’hui, la direction entame la phase de consultation et d’information avec les partenaires sociaux afin d’analyser la meilleure façon d’atteindre ses objectifs de la façon la plus acceptable sur le plan social.
Retour