Titre: Konica Minolta fête les 4 ans du Pack compensation carbone  (09/09/2019 Par zion)
Notre société doit faire face à l'un des plus grands défis de ce siècle : la lutte contre le changement climatique. Konica Minolta relève ce défi à l'aide d'une large gamme de contre-mesures, qui permettent d'éviter, de réduire et de compenser les émissions de CO2. En juillet 2015, Konica Minolta Business Solutions Europe est entré en collaboration avec ClimatePartner, expert international en protection climatique, afin de compenser efficacement ces émissions de carbone. Depuis maintenant quatre ans, Konica Minolta offre à ses clients une solution de compensation efficace grâce au Pack compensation carbone. Des clients de onze pays se sont déjà joints à cet effort et ont compensé plus de dix millions de kilogrammes de CO2. En outre, Konica Minolta a neutralisé le bilan carbone de son siège européen à Langenhagen et a compensé les émissions de ses événements et salons. Au total, Konica Minolta est parvenu à compenser plus de 16 millions de kilogrammes de gaz à effet de serre.
Image

« Nous prenons notre responsabilité de réduire notre impact sur l'environnement très au sérieux. Nos efforts pour limiter nos émissions de carbone constituent un des piliers clés de cette démarche », affirme Teresa Haller-Mangold, Team Manager Sustainability chez Konica Minolta Business Solutions Europe. « Notre Pack compensation carbone, conçu en collaboration avec ClimatePartner, permet également de fournir à nos clients européens un outil efficace, qui combine dans un seul programme une réduction des émissions de CO2 et une approche de compensation », explique-t-elle. La collaboration entre Konica Minolta et ClimatePartner a été signée il y a quatre ans, en 2015. Elle entre maintenant dans sa cinquième année.

Les clients qui participent à ce programme soutiennent un projet de compensation certifié Gold Standard, sur l'île d'Aruba. Il s'agit d'un parc éolien d'une capacité totale de 30 mégawatts, qui réduit efficacement la dépendance de l'île au diesel et à d'autres carburants pour la production d'énergie. Ce projet contribue à lutter contre le réchauffement climatique de deux manières différentes en même temps. Premièrement, la combustion de carburant nécessaire à la production d'électricité émet une quantité considérable de CO2. Deuxièmement, l'île des Caraïbes doit également importer ces carburants, ce qui a un impact négatif sur l'environnement. De plus, l'impact positif du projet s'étend au-delà de la protection climatique. En effet, il crée des opportunités d'emploi, stimule la modernisation et contribue au développement de l'infrastructure au niveau local. « Ces projets nous aident non seulement à faire face au changement climatique, mais ils ont également un impact positif sur les sociétés locales », conclut Teresa Haller-Mangold.

En janvier 2018, l'intégralité du siège européen de l'entreprise est devenue neutre en carbone. Toutes les émissions sont désormais compensées : consommation d'énergie, déplacements quotidiens du personnel et déplacements professionnels, et même celles des événements internationaux de grande envergure, tels que les salons et le European Leadership Campus (ELC). En combinant toutes les activités de compensation de Konica Minolta et de ses clients, plus de 16 millions de kilogrammes de CO2 ont été compensés.

Outre la compensation des émissions, Konica Minolta s'oriente vers l'utilisation de sources d'énergie alternatives. En janvier 2019, l'entreprise a rejoint le RE100, s'engageant à ce que 100 % de l'électricité consommée provienne de sources renouvelables d'ici 2050. Le siège européen de Konica Minolta est déjà entièrement alimenté par des énergies renouvelables. Toutes ces activités vont dans le sens d'Eco Vision 2050, un objectif environnemental à long terme mis en place en 2009 par Konica Minolta. Il a pour but de réduire les émissions de CO2 de 80 % d'ici 2050, par rapport aux niveaux de 2005. Konica Minolta est sur la bonne voie : l'objectif à moyen terme de 40 % fixé pour 2016 a été dépassé, avec des émissions réduites de 49 %. Les efforts de l'entreprise en matière de développement durable sont reconnus. En janvier 2019, à l'occasion de la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF), le magazine canadien Corporate Knights a classé Konica Minolta parmi les « 100 entreprises les plus durables au monde en 2019 » (2019 Global 100).
Retour