Publié le: 26/01/2021 @ 22:45:23: Par Nic007  Dans "Sécurité "
SécuritéLes nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp , qui devaient entrer en vigueur le 8 février mais qui ont été reportées (pour l'instant) au 15 mai, n'ont pas fait grand bruit. Après tout, jusqu'à il y a quelques années, WhatsApp avait promis de ne partager aucune information avec Facebook, alors que maintenant le changement devrait devenir obligatoire pour tout le monde (sauf en Europe, grâce au RGPD). Cela a conduit à un exode d'utilisateurs vers d'autres applications de messagerie, telles que Telegram et Signal (sans parler d' autres vieilles gloires ), et ce sont les employés de Signal qui ont des doutes sur la façon dont l'application pourrait être utilisée. Tout comme toutes les applications qui utilisent le cryptage de bout en bout , seuls l'expéditeur et le destinataire peuvent lire les messages; Signal ne peut pas voir le contenu des chats, qui se prête également à être un terrain fertile pour ceux qui veulent l'utiliser pour des communications illicites ou en tout cas pour propager des idées extrémistes.

Le problème est qu'il semble que la direction de Signal se soucie plus de la croissance des utilisateurs que de toute autre chose, ce qui a suscité des inquiétudes parmi les mêmes travailleurs de Signal. Pour résumer le plus possible, le problème est que le PDG de Signal lui-même, Moxie Marlinspike , ne semble pas se soucier des éventuels abus de l'application, à tel point qu'il ne le fera que s'ils sont révélés. Et si l'exemple des autres plates-formes est une indication, c'est surtout une question de quand , plutôt que si .
La question est délicate à bien des points de vue : d'une part, il y a un besoin d'applications sécurisées et privées comme Signal, d'autre part, il est également nécessaire de s'assurer que celles-ci ne sont pas utilisées «à des fins criminelles»; aussi parce qu'ils risqueraient de donner une mauvaise image d'eux-mêmes (et de la cryptographie elle-même) aux yeux du grand public, ce qui pourrait entraîner d'autres problèmes législatifs à cet égard. C'est essentiellement ce que craignent certains employés de Signal, et compte tenu de l'histoire récente (et pas seulement), il est difficile de les blâmer.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be  - © 2002-2021 Akretio SPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?