Publié le: 10/08/2020 @ 19:45:58: Par Nic007  Dans "Internet "
InternetGoogle a récemment annoncé un nouveau projet qui vise à connecter les États-Unis au Royaume-Uni et à l'Espagne via un joli câble à fibre optique. Ce n'est certainement pas le premier projet à rendre cela possible, mais selon Google, cela apportera "une amélioration substantielle de l'infrastructure Internet qui relie les États-Unis et l'Europe". En fait, actuellement 98% du trafic international est transporté par des câbles sous-marins. Parmi ceux-ci s'ajoutera en 2022 Grace Hopper , un câble équipé de 16 paires de fibres optiques (32 fibres en tout). Étant donné que le dernier câble posé entre les États-Unis et le Royaume-Uni remonte à 2003, ce sera une grande amélioration. Et pas seulement: Grace Hopper est le premier câble à implémenter une nouvelle commutation sur fibre optique , ce qui devrait permettre à Google de mieux gérer le trafic en cas d'interruptions de service.

Au cas où vous vous poseriez la question, le nom du projet vient de Grace Brewster Murray Hopper, celui qui a créé l'un des premiers linkers, un élément fondamental pour le développement du langage COBOL, et le premier à avoir trouvé un vrai "bug" ( insecte) dans le code. Hopper est le quatrième câble posé par Google, après Curie (des États-Unis au Chili et au Panama), Dunand (des États-Unis à la France) et Equiano (du Portugal à l'Amérique du Sud).
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be  - © 2002-2020 Akretio SPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?