Publié le: 15/07/2020 @ 19:33:56: Par Nic007  Dans "Telecoms "
TelecomsAvec un revirement par rapport à ce qui avait été annoncé précédemment, le gouvernement dirigé par Boris Johnson a annoncé qu'il annulerait le 31 décembre 2020 le contrat qui le liait à Huawei pour la fourniture d'infrastructures de réseau 5G. La motivation officielle est que les sanctions américaines auraient rendu l'infrastructure 5G de Huawei beaucoup plus à risque , ce qui signifie que n'étant plus en mesure de collaborer avec certaines entreprises, Huawei pourrait obtenir des matériaux auprès de fournisseurs considérés comme dangereux à Londres. Forçant la main de Johnson, en plus des pressions internes de son propre parti, les relations sino- hongkongaises ont peut-être été importantes dans la balance. L'ancienne colonie britannique est en effet en désaccord avec le gouvernement chinois, à tel point que le gouvernement britannique avait déjà déclaré sa volonté d'accueillir jusqu'à trois millions d '«exilés» de Hong Kong.

La date du 31 décembre n'est cependant pas accidentelle, car elle coïncide avec l'abandon de l'union douanière et du marché commun de l'Union européenne par le Royaume-Uni, qui n'était guère en mesure de contrarier le gouvernement Trump dans ce passage délicat pour son économie. Cependant, le démantèlement du réseau de Huawei ne se fera pas du jour au lendemain: nous parlons de 2027 . En tout état de cause, la décision de révoquer Huawei aura un coût pour le Royaume-Uni à la fois en termes monétaires (encore à quantifier) ​​et en retard dans le développement de la 5G (les estimations parlent d'au moins un an, de 2027 à 2028).
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be  - © 2002-2020 Akretio SPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?