Publié le: 14/01/2020 @ 19:36:13: Par Nic007  Dans "Sécurité "
SécuritéDes applications populaires comme les services de rencontres Tinder et Grindr partagent avec des entreprises tierces des données personnelles, y compris l’orientation sexuelle des usagers dans le cas de Grindr, en violation de la réglementation européenne, a dénoncé mardi un organisme norvégien. Le Conseil des consommateurs à l’origine du rapport intitulé « Out of control » (« Hors de contrôle »), examine la collecte et l’utilisation de données personnelles par dix applications et conclut que « l’industrie publicitaire enfreint systématiquement la loi ».

Tinder et OkCupid sont aussi épinglées pour le partage des données de leurs utilisateurs entre elles et avec au moins 45 sociétés appartenant à leur propriétaire Match Group, exploitant du site de rencontres du même nom. D’autres applications comme Qibla Finder (qui fournit aux musulmans la direction de La Mecque), Clue et MyDays (suivi des périodes de fertilité) ou encore celle pour enfants My Talking Tom 2 sont aussi montrées du doigt. Vingt mois après l’entrée en vigueur du RGPD (règlement général sur la protection des données mis en place dans l’UE en mai 2018), "les consommateurs sont toujours amplement suivis et font l’objet d’un profilage en ligne, et n’ont aucun moyen de savoir quelles entités traitent leurs données et comment les arrêter », déplore le Conseil des consommateurs.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Informaticien.be  - © 2002-2020 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?