Publié le: 17/12/2019 @ 20:44:17: Par Nic007  Dans "Logiciels "
LogicielsWhatsApp est l'une des applications les plus téléchargées au monde , et pour cette raison, il est normal que de nombreuses agences de sécurité la surveillent. Parmi celles-ci se trouve Check Point Research , qui a révélé un nouveau bogue qui affectait la plate-forme. Le bug était aussi "destructif" que difficile à exploiter: un attaquant pouvait provoquer un crash continu de l'application à tous les utilisateurs du même groupe auquel il appartenait. Pour ce faire, cependant, il avait besoin de WhatsApp Web, d'un accès au groupe et d'un outil de débogage Web. En pratique, l'attaquant, après être entré dans le groupe, pourrait profiter de WhatsApp Web pour modifier certains paramètres spécifiques d'un message et envoyer ce dernier dans le chat.

Le résultat ? Crash continu des applications et incapacité d'accéder aux données WhatsApp. La seule solution était de désinstaller et réinstaller l'application , un processus facile à terminer mais certainement ennuyeux. Mais ne vous inquiétez pas: Check Point Research a envoyé les données de recherche aux développeurs fin août et WhatsApp a été placé dans la version 2.19.58 publiée en septembre. Entre-temps, la société a également intensifié ses contrôles pour empêcher ce type d'attaque. En bref, si vous ne l'avez pas encore fait, mettez à jour WhatsApp.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be  - © 2002-2020 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?