Publié le: 14/10/2019 @ 19:30:49: Par Nic007  Dans "Social "
SocialLes membres fondateurs de la future monnaie virtuelle de Facebook, Libra, se réunissent lundi dans le plus grand secret à Genève pour signer une charte, malgré la défection de plusieurs partenaires et le scepticisme général. Avec la création annoncée mi-juin d’une monnaie numérique offrant un mode de paiement alternatif aux circuits bancaires traditionnels, Facebook veut bouleverser le système financier mondial. Cette monnaie numérique, dont le lancement est prévu pour mi-2020 si elle est autorisée par les régulateurs, sera gérée par l’association Libra, basée à Genève.

Le consortium chargé d’assurer la gouvernance de la future monnaie devait avoir 28 membres fondateurs, et atteindre 100 membres par la suite, avait indiqué fin septembre le directeur général de l’association Libra, Bertrand Perez, lors d’une conférence à Genève, précisant qu’il y avait un très grand nombre d’entités intéressées. Mais, depuis fin septembre, plusieurs ont annoncé se retirer du projet : PayPal, Visa, Mastercard, eBay et Stripe, portant un nouveau coup dur au projet de monnaie numérique de Facebook, déjà attaqué de toutes parts. Le projet suscite l’hostilité croissante de bon nombre de régulateurs et gouvernements, aux États-Unis comme en Europe. Ils s’inquiètent de la mauvaise réputation de Facebook en matière de confidentialité et de protection des données personnelles et redoutent que la Libra ne soit utilisée pour tromper le fisc.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?