Publié le: 24/09/2019 @ 19:34:35: Par Nic007  Dans "Google "
GoogleSelon une étude de chercheurs de Google, diffusée publiquement par erreur semble-t-il, ceux-ci ont construit un processeur quantique capable de mener un certain type d’opération en trois minutes et vingt secondes, là où il faudrait plus de 10 000 ans au plus avancé des supercalculateurs actuels. Bref, ils ont atteint pour la première fois la « suprématie quantique », la capacité pour une machine quantique, qui utilise des propriétés physiques étonnantes des particules, à calculer plus vite que les machines informatiques traditionnelles.

Mais plusieurs experts invitent à rester très prudents sur l’interprétation de ces résultats. Les ingénieurs de Google « ont choisi un calcul parfaitement adapté à leur ordinateur quantique […] mais qui ne sert à rien », estime ainsi le physicien français Alain Aspect, qui a notamment mis en évidence en 1982 les propriétés de l’intrication quantique, à la base de ces machines révolutionnaires. « En deux mots, si vous faites un circuit automobile avec une très mauvaise route sur lequel une 2 CV est très à l’aise et qui multiplie les obstacles pour une Ferrari (qui va racler par terre), c’est la 2 CV qui ira le plus vite », poursuit-il. « Je pense qu’on ne pourra parler d’avantage quantique que lorsque l’ordinateur quantique sera capable de faire un calcul utile plus vite qu’un ordinateur classique », selon lui.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?