Publié le: 23/09/2019 @ 19:17:28: Par Nic007  Dans "Google "
GoogleAujourd'hui, les haut-parleurs intelligents et, plus généralement, les dispositifs interactifs intelligents dominent de plus en plus nos vies et nos maisons . Vous avez probablement entendu parlé au moins une fois des soucis de vie privée lorsque vous interagissez avec l'un de ces assistants intelligents. Google a pris ce problème au sérieux et a introduit des mises à jour importantes à cet égard. En particulier, Google a soigneusement examiné le processus selon lequel ses opérateurs analysent, écoutent et transcrivent manuellement les conversations des utilisateurs avec Google Assistant et ont tiré plusieurs conclusions .

Vos conversations ne sont pas stockées par défaut : Il est vrai que Google peut enregistrer les demandes vocales de ses utilisateurs dans Google Assistant, mais cette option n'a pas toujours été activée par défaut . Vos données vocales peuvent être stockées par Google pour une analyse ultérieure uniquement si , lors de la première configuration de l'Assistant, vous en fournissez le consentement explicite . Cette option est entièrement gérable par l'utilisateur, même après la première configuration, via la section Activité audio et audio (VAA) de Google Assistant, où il est également possible de consulter les interactions précédentes avec l'assistant intelligent.

Mise à jour sur l'analyse vocale : Google a décidé d'introduire un niveau supplémentaire de protection de la vie privée pour l'utilisateur: désormais, avant que les analystes de Google ne commencent le processus d'écoute et de transcription, un nouveau consentement sera demandé aux utilisateurs qui ont déjà fourni le consensus général décrit dans le paragraphe ci-dessus. De plus, Google précise que, dans ce cas, ses analystes traiteront des fichiers audio partiels de la conversation entière, ce qui équivaut en moyenne à 0,2% de la durée totale de la conversation . De plus, ces fichiers audio ne seront jamais associés à l'identité du propriétaire.

Suppression automatique des données vocales : Google a indiqué que toutes les données vocales enregistrées à la suite d' une activation involontaire de l' assistant seront toujours annulées immédiatement . Par conséquent, les données provenant d'activations involontaires de Assistant seront toujours exclues de l'analyse manuelle par Google. Dans ce sens, Google a également annoncé son intention d' améliorer encore la sensibilité au mot clé " Hé Google " afin de réduire les activations involontaires.

En outre, Google a indiqué que, même pour les utilisateurs ayant exprimé leur consentement au stockage de données vocales, les fichiers de conversation seront automatiquement supprimés au bout de quelques mois par les serveurs BigG . Cela fait partie du nouvel objectif de la société, qui est de stocker le plus petit nombre possible de données personnelles.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?