Publié le: 03/09/2019 @ 19:56:09: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitLe géant chinois des télécoms Huawei a démenti mardi les accusations de vol de brevets provenant d’un ingénieur portugais, reprises dans le journal économique Wall Street Journal (WSJ). Le ministère de la Justice américain (DoJ) a ouvert une enquête à la suite des déclarations de cet ingénieur, Rui Pedro Oliveira, qui accuse Huawei d’avoir volé le dessin de sa caméra pour téléphone intelligent, contenant des brevets américains, pour fabriquer sa propre caméra panoramique équipant ses appareils. Selon le WSJ, l’enquête du département de la justice concerne les accusations de M. Oliveira mais également d’autres cas potentiels de vol de propriété intellectuelle et du recrutement de salariés provenant de ses concurrents.
« Ces accusations sont fausses », a répondu le groupe dans un communiqué, qui « rejette catégoriquement les affirmations de M. Oliveira ».

Si Huawei reconnaît avoir rencontré M. Oliveira en 2014, il affirme que sa propre caméra, commercialisée en 2017, a été « dessinée et développée indépendamment par des employés n’ayant pas eu accès » aux informations provenant de son accusateur.
Le groupe publie par ailleurs un comparatif de l’objectif conçu par cet ingénieur et son propre objectif afin de prouver la différence entre les deux dispositifs. Huawei accuse également M. Oliveira d’avoir voulu exercer un chantage sur le groupe à partir d’avril 2018, en menaçant d’interpeller les médias si ce dernier ne lui versait pas « un montant exorbitant ».
« Il est clair que M. Oliveira tente de tirer parti de la situation géopolitique actuelle », insiste le groupe, selon lequel il n’y a aucune « justification rationnelle » à l’ouverture d’une enquête criminelle par le département de la justice.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?