Publié le: 28/08/2019 @ 19:59:19: Par Nic007  Dans "Apple "
AppleUn ancien employé présumé d'Apple a révélé il y a quelques semaines l'existence d'un réseau de personnes payés par Cupertino, chargé d'écouter des conversations enregistrées par Siri, l'assistant vocal présent sur des millions d'appareils de la marque à la pomme. Le but était de filtrer les activations intentionnelles de Siri des faux positifs (et un être humain, pour le moment, est plus efficace à cet égard qu'un logiciel), mais l'effet secondaire est que ces personnes finissent par écouter des conversations très personnelles, affectant la vie privée des utilisateurs. Aussi parce que l'informateur a assuré que les enregistrements sont étayées par des données spécifiques, telles que les coordonnées géographiques , les coordonnées et plus encore.

Apple a confirmé avoir suspendu la pratique d'écoute des conversations enregistrées par Siri, à la suite des controverses qui ont également affecté Google, Amazon et Facebook, et la firme indique aujourd'hui avoir décidé de licencier plus de 300 personnes de son bureau précédemment embauché à cette fin. Cependant, afin d'aider Cupertino dans le processus d'amélioration de Siri et les services associés, les utilisateurs peuvent donner leur consentement explicite pour que les conversations soient captées. Dans ce cas, Apple s'engage à faire en sorte que les enregistrements ne soient entendus que par son équipe interne d'employés , ne déléguant plus cette tâche délicate à des personnes employées à l'extérieur.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be  - © 2002-2020 Akretio SPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?