Publié le: 04/07/2019 @ 19:46:28: Par Nic007  Dans "Justice "
JusticeDans une affaire de meurtre d'une jeune Britannique qui avait fait grand bruit en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni en décembre, le suspect avait été placé en détention provisoire par un tribunal d'Auckland qui lui avait octroyé le droit à l'anonymat. Mais le mastodonte de l'internet avait révélé son identité dans un courriel aux abonnés de son service Google Trends néo-zélandais.Initialement, le géant américain avait semblé faire le dos rond. Ses représentants avaient rencontré le ministre néo-zélandais de la Justice Andrew Little et assuré la première ministre Jacinda Ardern qu'ils étudiaient la situation.

D'après M. Little, de nouveaux contacts avec le géant technologique en mars n'ont rien donné. Il a dit avoir reçu un dernier courriel d'un paragraphe cette semaine de la part d'un représentant de Google pour la Nouvelle-Zélande Ross Young. Le ministre a qualifié cette réaction de « méprisable », « manquant extraordinairement de respect ». « C'est faire un doigt d'honneur à la justice néo-zélandaise et à la famille de Grace Millane », la victime de 22 ans. Les injonctions d'anonymat visent à assurer des procès équitables et Google a potentiellement remis en cause ce droit, a-t-il poursuivi.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?