Publié le: 18/06/2019 @ 19:54:55: Par Nic007  Dans "Google "
GoogleCela fait maintenant plus d'un an que nous parlons de RCS, une norme de messagerie instantanée qui vise à remplacer les SMS. Google s'est immédiatement concentré sur le chat «nouvelle génération», qui doit cependant être pris en charge à la fois par les réseaux de communication et les appareils. Juste pour contourner ces étapes, Google a décidé de mettre en œuvre le service directement depuis la France et le Royaume-Uni d'ici la fin du mois. Le choix semble obligatoire compte tenu de la lenteur avec laquelle les opérateurs téléphoniques et les constructeurs évoluent, mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Le plus gros problème du RCS est en fait l'absence de cryptage de bout en bout , un désavantage non seulement contre WhatsApp & co. mais BigG y travaille également, assure Sanaz Ahari, chef de produit d’Android Messages. Pour le moment, toutefois, la connexion est déjà cryptée, même si elle reste visible pour le fournisseur de service final.

Imaginez dans un avenir proche ouvrir l'application Messages ou toute autre application qui gère maintenant le SMS et voir apparaître une fenêtre contextuelle vous demandant si vous souhaitez activer les "services de messagerie avancés". À ce stade, vous pouvez utiliser le RCS au lieu du SMS avec qui est activé. Dans un sens, le service ressemble beaucoup à iMessage pour Android, mais contrairement à ce dernier, il ne sera pas actif par défaut et nécessitera un choix actif. Entre autres choses, Apple n'a pas encore annoncé si elle implémentera ou non le protocole sur iOS . En résumé, les difficultés à surmonter avant que le RCS devienne une norme universelle en matière de messagerie ne sont pas encore résolues: il reste à voir si Google sera en mesure de mettre en œuvre un cryptage complet et comment il décidera de traiter le problème du point de vue de la confidentialité et du monopole du marché. - un point sensible qui pourrait ramener BigG sous l'objectif Antitrust. Les parties de Mountain View semblent optimistes, sachant que le service arrivera également dans d'autres pays au cours de l'année .
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?