Publié le: 19/12/2018 @ 20:00:39: Par Nic007  Dans "Social "
SocialSelon le New York Times, qui a pu se procurer des centaines de documents internes au groupe remontant à 2017, Facebook a transmis à Bing, le moteur de recherche de Microsoft, les noms de pratiquement tous les “amis” de ses abonnés sans leur consentement. Facebook a également donné à des sociétés comme Netflix ou Spotify la possibilité de lire les messages privés de ses utilisateurs et permis à Amazon d’obtenir les noms et informations de contact de ces mêmes utilisateurs, ajoute le New York Times.

Facebook dit avoir transmis ces données pour aider ses abonnés à avoir accès à des outils ou des plates-formes développés par d’autres sociétés, appelées “partenaires d’intégration”, comme Apple, Amazon, Blackberry ou Yahoo. Facebook a reconnu que ces “partenaires” avaient eu accès à des messages privés. Il affirme cependant que ses utilisateurs avaient “dû au préalable explicitement donner leur accord sur Facebook”. Le réseau social a ajouté avoir mis fin à la plupart de ces partenariats ces derniers mois, à l’exception de ceux conclus avec Apple et Amazon.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?