Publié le: 22/10/2018 @ 19:26:02: Par Nic007  Dans "Internet "
InternetLe tribunal suprême électoral du Brésil a approuvé vendredi l'ouverture d'une enquête sur les accusations portées contre le candidat de l'extrême droite à l'élection présidentielle, Jair Bolsonaro, d'utiliser l'application WhatsApp pour diffuser des messages publicitaires à caractère politique. Le candidat du Parti des travailleurs (PT, gauche), Fernando Haddad, a accusé jeudi son adversaire de mobiliser des chefs d’entreprises pour mener une campagne publicitaire massive via les services de messagerie en infraction avec les règles de financement de la vie politique. Jair Bolsonaro, arrivé largement en tête du premier tour du scrutin et grandissime favori du second tour prévu le 28 octobre, a nié ces accusations.

Haddad et son équipe s’appuient sur les révélations du quotidien Folha de S.Paulo, qui a rapporté que des soutiens fortunés de l’ancien officier avaient versé chacun jusqu’à 12 millions de réais (3,25 millions de dollars environ) pour faire diffuser via l’application WhatsApp des dizaines de milliers de messages publicitaires à caractère politique. L’équipe de campagne du candidat du Parti social-libéral, a-t-il ajouté, “a créé une véritable organisation criminelle avec des hommes d’affaires qui se servent d’argent non déclaré pour financer de faux messages sur WhatsApp”.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?