Publié le: 19/10/2018 @ 19:49:08: Par Nic007  Dans "Justice "
JusticeL'ancien tsar de l'internet en Chine, jadis ardent défenseur de la censure, a plaidé coupable vendredi d'avoir accepté des pots-de-vin pour plus de 32 millions de yuans (4 millions d'euros). Lu Wei est accusé devant le Tribunal populaire intermédiaire de la ville de Ningbo de faits de corruption commis entre 2002 et fin 2017, a précisé le tribunal sur les réseaux sociaux. M. Lu avait été exclu des rangs du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir après avoir été placé sous enquête en novembre dernier.

Il avait pris en 2013 la tête de la puissante Administration chinoise du cyber-espace, chargée de la supervision des contenus sur l'internet, avec un pouvoir tel qu'il avait été cité en 2015 par le magazine américain Time comme étant l'une des 100 personnalités les plus influentes du monde. Courtisé par les entreprises technologiques étrangères lorgnant sur le marché chinois, il avait été reçu en grande pompe en 2014 par le patron de Facebook Mark Zuckerberg au siège de ce groupe en Californie.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?