Publié le: 16/10/2018 @ 20:02:54: Par Nic007  Dans "Google "
GoogleLe patron de Google, Sundar Pichai, a reconnu pour la première fois lundi que son moteur de recherche pourrait revenir en Chine après huit ans d'absence, affirmant que celui-ci apporterait une "meilleure information" aux citoyens que la concurrence. S'exprimant dans le cadre d'une conférence organisée par le site Wired à San Francisco, M. Pichai a confié que le géant américain devait "réfléchir très sérieusement" au marché chinois, en dépit des critiques sur une potentielle complicité de Google avec la censure d'Etat en Chine.

Google a fermé son moteur de recherche en Chine en 2010, après avoir refusé la demande de Pékin de censurer certains résultats de recherches. Le patron du moteur de recherche américain a décrit le projet "Dragonfly", déjà l'objet de critiques en interne mais aussi de législateurs et de militants des droits humains, martelant les avancées que le moteur de recherche pourrait offrir aux citoyens de l'Empire du Milieu. M. Pichai n'a pas détaillé le niveau d'avancée du projet "Dragonfly" mais a affirmé qu'il adoptait une "vision de long terme" concernant la Chine, pays souvent critiqué pour sa gestion des droits humains.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?