Publié le: 05/10/2018 @ 23:50:13: Par Nic007  Dans "Economie "
EconomieElon Musk, le patron de Tesla, s'est de nouveau mis à dos la SEC, le gendarme de Wall Street, en la qualifiant jeudi de "Commission d'enrichissement des vendeurs à découvert" quelques jours après avoir négocié un arrangement pour mettre fin à une enquête pour fraude. "Juste pour dire que la Commission d’enrichissement des vendeurs à découvert fait du travail formidable. Et le changement de nom lui va tellement bien !”, a-t-il écrit dans un tweet, employant les mots anglais de “Shortseller Enrichment Commission” dont l’acronyme serait SEC, comme la Securities and Exchange Commission.

Dans la journée, une juge fédérale avait donné à Elon Musk et à la SEC une semaine pour justifier leur arrangement du 29 septembre qui prévoit que Tesla et son emblématique patron paient chacun une amende de 20 millions de dollars (17 millions d’euros) pour mettre un terme à une enquête pour fraude. L’accord stipule aussi qu’Elon Musk devra quitter son fauteuil de président du constructeur de voitures électriques, tout en lui permettant de rester directeur général. La juge Alison Nathan, du tribunal fédéral de Manhattan, a précisé qu’il était habituel dans ce genre d’affaires que les parties concernées lui remettent une lettre commune expliquant en quoi l’arrangement est équitable et ne nuira pas à l’intérêt général. En l’occurence, elle attend une réponse d’ici le 11 octobre.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?