Publié le: 04/10/2018 @ 19:51:58: Par Nic007  Dans "Sécurité "
SécuritéBloomberg Businessweek, citant 17 sources proches du renseignement et des entreprises, a rapporté que des espions chinois avaient placé des puces dans du matériel utilisé par une trentaine d’entreprises, ainsi que par plusieurs agences fédérales américaines, ce qui donnerait à Pékin un accès secret à leurs réseaux internes. La Chine a jusqu’ici rejeté les accusations selon lesquelles elle a coordonné des cyberattaques à l’encontre d’entreprises occidentales.

Amazon, cité par Bloomberg, a déclaré: “Nous n’avons trouvé aucune preuve pour étayer les allégations d’installation de puces malveillantes ou de modification de matériel.” “Apple n’a jamais trouvé dans ses serveurs de puces destinées à engendrer une modification de ses équipements ou à créer intentionnellement des vulnérabilités”, a déclaré pour sa part Apple à Bloomberg. Selon cette dernière, les puces ont été mises en place par une unité de l’Armée populaire de libération, qui a infiltré la chaîne logistique de Supermicro, une entreprise de matériel informatique.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?