Publié le: 29/08/2018 @ 19:42:57: Par Nic007  Dans "Google "
GooglePlusieurs ONG et organisations de défense des droits de l'homme ont demandé mardi à Google d'abandonner son projet de moteur de recherches compatible avec la censure exercée par Pékin, qui permettrait au groupe de se réinstaller en Chine. Le projet de Google, baptisé "Dragonfly", "représenterait une capitulation alarmante de Google concernant les droits de l'homme", ont écrit quatorze associations dont Amnesty International, Human Rights Watch et Reporters sans frontières, dans une lettre ouverte.

Face à la censure et aux cyberattaques, Google avait retiré son moteur de recherche de Chine en 2010 et nombre de ses services restent depuis bloqués dans la deuxième économie mondiale. Malgré les critiques, également présentes au sein même du groupe, Google est actuellement en train de tester un moteur de recherche conforme aux exigences des autorités chinoises.
"Google risque de devenir complice du gouvernement chinois dans la répression de la liberté d'expression", dénoncent les associations dans leur lettre.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?