Publié le: 05/06/2018 @ 18:57:14: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitLa Chine a ouvert une enquête sur les pratiques de Samsung Electronics, SK Hynix et Micron Technology , les trois fabricants de semi-conducteurs qui contrôlent le marché des mémoires DRAM. Pékin soupçonnerait des allégations d'entente sur les prix des mémoires DRAM qui ont fortement augmenté et qui pénalisent de nombreux fabricants d’électronique, les fabricants chinois étant parmi les plus durement touchés car leurs marges d’exploitation sont plus réduites que celles de leurs concurrents étrangers. C'est la première fois que le pays ouvre une telle procédure.

Cette décision survient au moment où Séoul et Pékin semblent vouloir normaliser leurs relations après des tensions bilatérales l'an dernier, mais les analystes ont déclaré que l'affaire n'avait rien à voir avec les querelles passées et le différend commercial actuel entre la Chine et les Etats-Unis. Les mémoires DRAM, qui facilitent l'exécution de plusieurs tâches à la fois, ont vu leur prix plus que doublé en deux ans. Bien que la Chine investisse massivement pour développer son industrie de puces encore naissante, elle est actuellement le premier importateur de mémoires, et absorbe 20% des DRAM produites à travers le monde. Selon le cabinet de recherche Trendforce, Samsung détenait 44,9% du marché au premier trimestre, devant SK Hynix (27,9%) et Micron (22,6%).
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?