Publié le: 09/03/2018 @ 19:47:53: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitMontrée du doigt après la récente fusillade dans une école de Floride, l'industrie du jeu vidéo va de nouveau tenter de convaincre que les jeux violents n'entraînent pas de comportements similaires dans le monde réel. L'association du secteur (Entertainment Software Association, ESA) a rencontré à Washington le président des États-Unis Donald Trump, trois semaines après la tuerie perpétrée par un jeune homme qui a abattu 17 personnes dans son ancienne école secondaire. Ce drame a entraîné, comme après chaque fusillade de masse dans le pays, un débat sur les armes à feu.

M. Trump a sous-entendu dans la foulée que les jeux vidéo contribuaient à entretenir la violence par armes à feu: «Nous devons regarder du côté d'internet parce qu'il arrive beaucoup de mauvaises choses aux jeunes enfants et aux jeunes cerveaux», avait-il estimé. «Et aussi les jeux vidéo. J'entends de plus en plus de gens dire que le degré de violence dans les jeux vidéos façonne réellement leur état d'esprit», avait-il continué. Mais l'ESA rétorque que les jeux vidéo n'y sont pour rien, études à l'appui, montrant qu'il n'existe aucun lien établi entre ces divertissements et la violence dans la société.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?