Publié le: 08/03/2018 @ 18:46:12: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitLa juge fédérale du district de New York, Naomi Reice Buchwald, devait auditionner jeudi des plaignants qui accusent Donald Trump de violer le Premier amendement de la Constitution américaine en bloquant certains utilisateurs sur Twitter. Les plaignants accusent Donald Trump d’avoir bloqué de nombreux utilisateurs qui l’ont moqué, critiqué ou qui ont exprimé leur désaccord après des publications du président sur le réseau social, ce qui les prive de toute interaction avec lui.

Les plaignants considèrent que le compte Twitter du président - @realDonaldTrump - est un espace public et que priver des personnes d’interaction avec lui, sur la base de leurs opinions, était contraire au Premier amendement, qui garantit la liberté d’expression. Le président américain estime que son compte Twitter est personnel et a fait valoir que, quand bien même on le jugerait public, il faudrait dans ce cas le concevoir comme une expression du “discours gouvernemental” et non un espace de discussion publique.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?