Publié le: 07/03/2018 @ 18:47:07: Par Nic007  Dans "Economie "
EconomieDes risques potentiels en termes de sécurité nationale ont été identifiés dans l'offre de rachat de Qualcomm par Broadcom, qui justifient une enquête approfondie des autorités américaines, écrit un responsable du Trésor américain dans une lettre adressée aux deux entreprises. Les investisseurs interprètent cette attention des autorités américaines, inhabituelle pour une transaction qui n'a pas encore été conclue, comme un mauvais signe pour les projets de Broadcom. “Un basculement vers une domination chinoise dans la 5G aurait d’importantes conséquences négatives en termes de sécurité pour les Etats-Unis”, écrit Aimen Mir dans sa lettre.

L'inquiétude des autorités américaines porte notamment sur les risques associés aux relations de Broadcom avec des entités étrangères, écrit Aimen Mir, vice-secrétaire adjoint au Trésor pour la sécurité des investissements, dans cette lettre datée de lundi et rendue publique mardi par Qualcomm. Ce responsable ne précise pas l'identité des entités étrangères évoquées. Selon Reuters, si Broadcom mettait la fin sur Qualcomm, l'armée américaine craignait qu'au bout de 10 ans “il y ait fondamentalement un acteur dominant sur toutes ces technologies et que ce soit fondamentalement Huawei”.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2018 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?