Publié le: 06/12/2017 @ 19:09:21: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitUn fournisseur de produits de luxe peut interdire à ses distributeurs agréés de les vendre sur des plateformes électroniques comme Amazon, au nom de la préservation de l'image de sa marque, a tranché mercredi la justice européenne. L'analyse rendue par la Cour de justice de l'UE doit désormais être prise en compte par la justice allemande, qui l'avait interrogée dans le cadre d'une affaire impliquant le groupe Coty Germany. Ce vendeur de cosmétiques de luxe commercialise certaines de ses marques par l'intermédiaire de distributeurs agréés, autorisés à vendre sur internet mais seulement sur leur propre site. Il leur est possible de passer par des plateformes tierces uniquement si cette intervention reste invisible aux yeux des clients.

Coty Germany a intenté un recours contre l'un de ses distributeurs, Parfümerie Akzente, qui avait distribué des produits via le site allemand du distributeur américain Amazon. Pour la CJUE, les restrictions imposées par Coty Germany sont légales, car elles visent, "à titre principal", "à préserver l'image de luxe" et le prestige des produits vendus. "Une atteinte à cette sensation de luxe est (...) susceptible d'affecter la qualité même de ces produits", explique la Cour dans un communiqué.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2017 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?