Publié le: 29/11/2017 @ 18:40:57: Par Nic007  Dans "Sécurité "
Sécuritéad Rabbit, NoptPetya, Wannacry... Ces trois logiciels de rançon ont paralysé des centaines de milliers d'ordinateurs dans le monde et rempli les poches des pirates informatiques. Wannacry, qui avait attaqué en mai les services de santé britanniques, des usines du constructeur automobile français Renault, les chemins de fer allemands et le gouvernement espagnol, aurait rapporté 140 millions de dollars aux maîtres chanteurs. Mais ce n'était qu'un avant-goût, estime McAfee dans son rapport annuel sur les risques, car les cybercriminels développent de nouvelles stratégies et des «modèles économiques» pour conserver un coup d'avance sur les outils de défense.

Les pirates pourraient ainsi endommager ou détruire les cibles au lieu de les bloquer. Leurs nouvelles victimes pourraient être de riches personnalités qu'ils pourraient piéger via des objets connectés, moins sécurisés que les PC ou les smartphones. Selon McAfee, la tendance 2018 sera aussi à l'attaque utilisée «comme un service» par des pirates à gages. McAfee s'inquiète également du manque de sécurité des données des consommateurs, notamment celles des enfants, qui sont rassemblées et mises sur le marché par les fabricants d'outils connectés.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2017 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?