Publié le: 04/08/2017 @ 17:55:44: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitDeux "chatbots" chinois, des robots capables de répondre à des questions simples et pratiques, ont été désactivés et reconditionnés après avoir dénigré le Parti communiste chinois. Les deux robots conversationnels, BabyQ et XiaoBing, avaient été installés sur l'application de messagerie de Tencent, QQ, pour discuter avec des humains en ligne.

D'après des informations ayant circulé sur les réseaux sociaux, BabyQ, développé par la société chinoise Turing Robot, a répondu par un simple "non", quand il lui était demandé s'il aimait le Parti communiste chinois. Reuters a pu converser vendredi avec le chatbot, dans sa version apparemment reconditionnée. Quand il lui était demandé s'il aimait le parti, il a répondu à plusieurs reprises "Et si nous changions de sujet" et a évité aussi d'autres thèmes sensibles.
Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2017 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - PhotOsez  - Votre publicité sur informaticien.be ?