Publié le: 12/04/2021 @ 19:01:25: Par Nic007  Dans "Sécurité "
SécuritéL'objectif était un centre de données Amazon en Virginie, qui, dans les intentions du criminel, aurait détruit «environ 70% d'Internet».
Seth Aaron Pendley de Wichita Falls a été arrêté jeudi, soupçonné d'avoir tenté de faire sauter un bâtiment, en particulier un centre de données Amazon situé en Virginie. L'homme risque jusqu'à 20 ans dans une prison fédérale. L'objectif de l'homme était une structure du géant de l'internet (Amazon, connu principalement pour le magasin du même nom, fournit également des services web à un grand nombre de partenaires, dont SmartWorld) qui, selon lui, serait connecté au FBI, CIA et autres agences fédérales. Son objectif était «d' éliminer environ 70% d'Internet », renversant «l' oligarchie » du pouvoir aux mains des États-Unis.

L'enquête a débuté en janvier dernier et à la fin du même mois, Pendley aurait contacté via Signal une source anonyme du FBI, qui, le 31 mars, l'aurait dirigé vers un fournisseur d'explosifs qui était en fait un agent d'infiltration. Le jour de l'échange, le 8 avril, après que Pendley ait chargé le faux explosif dans sa voiture, l'arrestation a été déclenchée. L'estimation du criminel semble cependant dénuée de tout fondement . Amazon utilise des serveurs disséminés dans le monde avec une redondance de données étendue entre eux, pour garantir que ses services continuent à être fournis même en cas d'isolement d'un ou plusieurs centres de données. En dehors de cela, il est pratiquement impossible pour 70% de l'Internet de résider dans un seul endroit et qu'il ne s'agisse que d'Amazon.
Poster un commentaire
Vous ne pouvez plus poster de commentaire sur cette actualité car elle a été clôturée. Voulez-vous continuer cette discussion sur le forum?

Informaticien.be  - © 2002-2021 Akretio SPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?