Le poste important d'OPSI, obtenu auprès des dirigeants, n'entraîne pas d'augmentation du budget de sécurité de l'IT.
Publié le 02/12/2019 Dans Press Releases  Par zion
Le texte suivant est issu d'un communiqué de presse et ne reflète en rien l'opinion de la rédaction.
2 decembre 2019

Environ 90 % des officiers principaux de la sécurité de l'information (OPSI) sont régulièrement consultés par la direction pour obtenir des recommandations en matière de sécurité. C'est ce que montre l'enquête mondiale menée par Kaspersky auprès de 305 responsables de la sécurité de l'information, au cours du troisième trimestre de 2019. Malgré ce chiffre, les demandes d'avis fréquentes n'entraînent pas d'investissements spécifiques en matière de sécurité. Plus de la moitié indiquent même que ces questions doivent être imputées au budget IT normal de leur organisation.

En outre, il a été examiné quels facteurs, selon le poste de cadre supérieur et/ou de direction, sont déterminants pour la sécurité de l'information au sein de la sécurité de l'entreprise. Les constatations montrent comment la nature du leadership a évolué dans le domaine de la cybersécurité et de la protection.

Selon l'étude, le top management demande l'avis des responsables de la sécurité informatique, mais en rapportent seulement 23 % à la direction. Les chefs d'entreprise demandent le plus souvent l'avis de leur OPSI après qu'un incident interne de cybersécurité se soit produit, selon 60 % des répondants. Cela ne se produit pas seulement lorsque quelque chose s'est mal passé, mais les dirigeants semblent également proactifs et conscients de la façon de protéger l'entreprise, aujourd'hui et dans le futur. Plus de la moitié (57 %) des responsables de la sécurité IT interrogés planifient régulièrement des réunions avec la direction, et 56 % d'entre eux sont invités à donner leur avis d'expert sur de futurs projets informatiques.

Plus de 50 % de la cybersécurité relève du budget IT
Malgré le fait que les OPSI sont visibles et précieux pour les dirigeants, ils éprouvent toujours des difficultés à justifier les dépenses nécessaires à la sécurité informatique. Parce qu'ils doivent gérer leurs dépenses à partir du budget IT plus vaste, 43 % des répondants estiment qu'ils sont en concurrence directe avec d'autres initiatives commerciales et informatiques. C'est donc l'un des trois plus grands défis auxquels ils sont confrontés pour justifier des investissements essentiels dans la sécurité de l'information.

« Comme le montre l'enquête, les dirigeants comprennent maintenant que la cybersécurité joue un rôle important dans le succès de l'entreprise. Néanmoins, cela reste un défi pour les OPSI de transformer cette compréhension en un soutien réel. Éviter le jargon technique, tenir les cadres au courant des mesures de sécurité de l'entreprise et s'assurer que les dirigeants suivent une formation sur la sécurité sont tous des éléments importants pour convaincre les membres de la direction », déclarait Martijn van Lom, General Manager Northern Europe chez Kaspersky.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
Publicité
Informaticien.be  - © 2002-2019 Akretio SPRL  - Generated via Kelare - Hosted by Verixi Internet Services
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?